[GARD align= »center »]

Le gouvernement béninois a pris des mesures en vue de protéger ses ressortissants vivant au Gabon contre d’éventuelles violences post- électorales, annonce un communiqué gouvernemental publié dimanche à Cotonou.

« Pour faire face à d’éventuelles violences post-électorales et préserver la vie et les biens de nos compatriotes vivant au Gabon, le conseil a décidé de quelques mesures préventives de secours et de sécurité en liaison avec les autres chancelleries accréditées à Libreville et quelques organisations de la société civile. Une commission interministérielle de veille a également été mise en place pour le suivi quotidien des mesures ainsi prises », indique le communiqué.

Selon le communiqué, en prélude à l’élection présidentielle du Gabon, tenue le 27 août, le gouvernement béninois a dépêché une mission spéciale à Libreville, du 14 au 17 août, pour prévenir les menaces de violences contre la communauté béninoise.

« De l’examen du rapport de cette mission, il ressort que les craintes exprimées sont fondées mais ne sont pas uniquement liées à la période électorale », souligne le communiqué.

Dix candidats sont en lice, y compris le président sortant Ali Bongo Ondimba qui brigue un second mandat de sept ans, et Jean Ping, ancien président de la Commission de l’Union africaine.

[GARD align= »center »]

Recommended Posts

1 Comment

  1. Vous savez très bien qu’il aura une de élections qui va amener la guerre. C’est pourquoi moi je milite fortement à faveur du mandat unique. Le renouvellement du mandat présidentiel même aux états unis peut amener la guerre.


Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *