Gabon : plus de 500 familles occupent de force des logements publics

[GARD align= »center »]

Plus de 500 familles gabonaises ont occupé par la force des logements publics dont certains sont encore en chantier, a annoncé jeudi le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Alain Claude Bilie By Nze, qui a dénoncé « une situation insurrectionnelle ».

« Il n’y a rien à négocier. Ils se sont mis en porte à faux avec la loi. Ils doivent déguerpir sans conditions », a martelé le ministre lors d’une conférence de presse hebdomadaire.

Ces logements, situés au nord de Libreville, sont occupés depuis le 1er juillet dernier.

Les logements d’Angondjè, construits par une société turque, ont fait l’objet d’une attribution le 22 janvier dernier, par tirage au sort à cause d’une demande trop forte par rapport à l’offre.

Les bénéficiaires peinaient à intégrer les logements à cause d’un manque d’eau et d’électricité. A Bikélé, le chantier était quasiment à l’abandon à cause de la chute des cours du baril de pétrole.

Les squatters ont cassé les portes et fenêtres avant de s’installer illégalement les logements.

Cette situation est emblématique de l’énorme déficit de logements au Gabon. Il manque officiellement 250.000 logements au Gabon, pays pétrolier peuplé de 1,7 million d’habitants.

En 2009, Ali Bongo Ondimba en pleine campagne électorale avait promis construire 5.000 logements par an, s’il était élu.

Arrivé au pouvoir, il a lancé les chantiers d’Angondjè et de Bikélé à Libreville mais la crise du pétrole a émousser et fait capoter le projet.

« Le logement demeure le sujet pour lequel je développe les plus grandes frustrations », a déclaré Ali Bongo Ondimba, faisant le bilan de son septennat devant les deux chambres du parlement réunis en congrès le 28 juin dernier à Libreville.

En sept ans, Ali Bongo et son équipe ont construit 3.762 logements. Largement en deçà de sa promesse électorale de construire 5.000 logements par an durant sept ans.

Cependant, a-t-il nuancé, cela est largement au dessus de 500 logements construits entre 2004 et 2009.

[GARD align= »center »]

Partagez cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email

Articles similaires

France : 8 ans de prison requis contre la star de la rumba congolaise Koffi Olomidé pour agressions sexuelles
26 octobre 2021
France : Lucien Ebata n’a pas été placé en garde à vue, selon son avocat français
10 octobre 2021
Les présidents Macron et Tshisekedi condamnent les violences au Tchad
27 avril 2021
Les funérailles de Idriss Déby Itno débutent à N'Djamena
23 avril 2021
La CPI confirme en appel l'acquittement de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé
31 mars 2021
Côte d'ivoire : le Premier ministre ivoirien Hamed Bakayoko est mort
10 mars 2021

S’abonner maintenant aux newsletter pour ne rien rater