25 milliards de FCA du Japon pour la construction d’une route entre le Cameroun et le Congo

[GARD align= »center »]

Route Okoyo-Lékéty frontière du Gabon

Image d’archive|DR

L’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) a annoncé qu’un prêt de 25 milliards de francs CFA a été accordé à l’Etat du Cameroun afin de participer à la construction d’une route de 67,5 Km entre les localités de Mintom et Lélé, dans la région du Sud-Cameroun, a-t-on appris mardi au cours d’une mission de la délégation japonaise au Cameroun.

Ce projet routier fait partie intégrante de la route Djoum-Ketta, composante de l’axe routier devant relier les villes de Sangmélima (Sud-Cameroun) et d’Ouesso (Nord-Congo).

Pour la Banque africaine de développement (BAD), cette route transfrontalière longue de 651 km est «le maillon manquant de l’inter-capital Yaoundé-Brazzaville».

Avec ce financement japonais, le Cameroun devrait pouvoir boucler l’enveloppe nécessaire à la construction de la partie camerounaise de cette route qui apportera un plus à l’intégration sous-régionale.

Conformément au cahier de charges, la partie camerounaise de la route Sangmélima-Ouesso devrait coûter 119,8 milliards de francs CFA, dont la majeure partie a déjà été mobilisée par divers bailleurs de fonds tels que la Banque arabe de développement en Afrique (BADEA), la BID, la BAD, le Fonds saoudien de développement et le Fonds kowetien.

Par l’APA

A LIRE AUSSI

réseaux SOCIAUX

ARTICLES Récents

NEWSLETTER

S’abonner maintenant aux newsletter pour ne rien rater

Ici Brazza
Logo
Enable registration in settings - general