Algérie: 18 migrants morts dans un incendie

[GARD align= »center »]

Photo d'illustration
Photo d’illustration|DR

Dix-huit migrants africains sont morts en Algérie dans un incendie qui s’est déclaré mardi avant l’aube dans un hangar qui leur sert de camp, a indiqué à l’AFP la Protection civile.

« L’incendie s’est déclaré à 03h00 (02H00 GMT), tuant 18 personnes et en blessant 43 autres à Ouargla (800 km au sud-est d’Alger) », a déclaré le colonel Farouk Achour, joint par téléphone.

On ignore encore l’origine du sinistre et les nationalités des victimes.

Il y avait plus de 600 personnes sur ce site, un hangar avec toutes les commodités mis à leur disposition par les autorités locales et aménagé par ces migrants, a expliqué le colonel Achour.

La protection civile est intervenue rapidement pour circonscrire l’incendie, probablement provoqué par un chauffage de fortune, les températures ayant fortement chuté ces derniers jours.

Une enquête a été ouverte par la police scientifique et la préfecture pour en déterminer les causes.

L’Algérie est devenue une destination privilégiée pour les migrants subsahariens, supplantant la Libye en proie au chaos. Cet afflux a donné lieu à une hausse des comportements racistes, y compris des articles de presse, dénoncés par des ONG.

Fin 2014, Alger a renvoyé dans leur pays environ 3.000 Nigériens après un accord avec Niamey.

Par l’AFP

 

Partagez cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email

Articles similaires

Le Pape François accuse l'OTAN d'avoir occasionné l'invasion de l'Ukraine par la Russie
03 mai 2022
France : 8 ans de prison requis contre la star de la rumba congolaise Koffi Olomidé pour agressions sexuelles
26 octobre 2021
France : Lucien Ebata n’a pas été placé en garde à vue, selon son avocat français
10 octobre 2021
Les présidents Macron et Tshisekedi condamnent les violences au Tchad
27 avril 2021
Les funérailles de Idriss Déby Itno débutent à N'Djamena
23 avril 2021
La CPI confirme en appel l'acquittement de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé
31 mars 2021

S’abonner maintenant aux newsletter pour ne rien rater