Skip to content

La Fao entend promouvoir l’agriculture familiale au Congo

[GARD align= »center »]

La Fao entend promouvoir l'agriculture familiale au Congo
La Fao entend promouvoir l’agriculture familiale au Congo

La FAO déterminée à promouvoir l’agriculture familiale au Congo – Le représentant de l’Organisation des Nations-unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) au Congo, Dieudonné Koguiyagda, a exprimé la détermination de son institution à promouvoir l’agriculture familiale en 2015, conformément aux Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), qui prône la lutte contre la faim.

‘’Si toutes les familles étaient en mesure d’assurer leur propre nourriture, nous aurons gagné déjà en termes de sécurité alimentaire’’, a souligné le fonctionnaire onusien, ajoutant qu’outre le débit excédentaire de l’eau qui doit être maîtrisé, toutes les conditions sont favorables pour développer cette agriculture.

Le représentant de la FAO a suggéré la nécessité d’une coordination effective des différents acteurs évoluant dans ce secteur, en vue de développer une vraie stratégie qui prend en compte, aussi bien le volet industriel que familial.

Déterminé à développer ce projet, le responsable onusien estime, par ailleurs, que ‘’2014 a été pour le Congo, une année de sensibilisation de l’opinion nationale sur l’importance de cette agriculture. Il faut donc continuer à promouvoir cette approche dont les effets sont prometteurs’’.

Pour parvenir à ce noble objectif, la FAO Congo promet d’apporter une assistance technique, en s’inspirant de l’expérience acquise dans d’autres pays. Cette assistance technique qui vise l’amélioration de la production familiale, s’appuie sur l’élaboration des stratégies agricoles, la promotion de l’utilisation des semences améliorées, ainsi que l’encadrement rapproché en vue de renforcer le niveau institutionnel des familles.

A ces stratégies, s’ajoute également la mise en œuvre des programmes de terrain devant servir de référence pour le gouvernement et les partenaires au développement afin d’agir de manière complémentaire.

Cependant, pour développer des politiques agricoles fiables, la maîtrise des données statistiques agricoles de chaque département s’avère indéniable. D’où la nécessité d’actualiser les données, une action qui sert à formuler des politiques projetant le niveau de production potentielle, puis élaborer une stratégie au sein de ce secteur, avec une base de données fiables.

Avec l’appui de la FAO, le gouvernement congolais a lancé récemment le recensement agricole général, rappelle-t-on.

(Pana

Partagez cet articles

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

En continu

Suivez-nous

Newsletter

S’abonner maintenant aux newsletter pour ne rien rater