126 milliards de l’Onu pour le plan de développement du Congo

Des francs CFA

Des francs CFA. © RFI/Paulina Zid

Olga Ghislaine Ingrid Eboukas-Babakas, ministre congolaise du Plan, de la Statistique et de l’Intégration régionale et Anthony Ohemeng-Bohama, Coordonnateur résident du système des Nations Unies au Congo ont paraphé un accord de financement d’un montant global de 126 milliards F CFA pour le plan de développement du Congo pour la période 2020-2024.

Signé mardi à Brazzaville, cet accord de financement vise à soutenir le Congo pour l’atteinte des Objectifs de développement durable (ODD).

Selon M. Ohemeng-Bohama « 10 % de ce montant proviendra des Agences du système des Nations Unies et les 90 % restants devront être mobilisés auprès des partenaires au développement ».

« Ce plan d’aide au développement du Congo pour la période 2020-2024 d’un montant estimé à près de 126 milliards F CFA, consacrera 31,53 % de son taux aux activités relatives au renforcement de la bonne gouvernance, 40,29 % à la valorisation du capital humain et 28,16 % à la diversification de l’économie nationale », a expliqué Olga Ghislaine Ingrid Eboukas-Babakas.

La ministre congolaise du Plan, de la Statistique et de l’Intégration régionale s’est réjouie de ce plan tout en promettant d’« intéresser les partenaires internes et externes à la situation économique du Congo afin qu’ils apportent leur contribution financière ou technique pour le succès de ce plan qui s’arrime parfaitement aux priorités de l’action gouvernementale pour les cinq prochaines années».

Avec APA 

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
Congodéveloppementfinancement

Related Articles

Réactions au message du Président Sassou a annoncé l’élection présidentielle anticipée

Le message du chef de l’Etat, le 22 décembre à Brazzaville, devant les députés a duré près de vingt- cinq

Le Congo veut relancer la culture du riz pour réduire les importations coûteuses

Le gouvernement congolais envisage de relancer la culture du riz en élaborant une stratégie nationale de développement rizicole, selon le

Congo : une stratégie pour sauvegarder les éléphants

Le gouvernement congolais a ouvert le 20 février à Brazzaville, le processus de validation d’un Plan d’action national pour l’ivoire

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils