Zambie : le président Lungu menace de licencier les fonctionnaires qui contrarient ses programmes

Zambie : le président Lungu menace de licencier les fonctionnaires qui contrarient ses programmes

Le président zambien Edgar Lungu

Le président zambien Edgar Lungu

Le président zambien Edgar Lungu a menacé lundi de licencier les fonctionnaires qui contrarient les programmes que met en place son gouvernement.

Le gouvernement est conscient que certains fonctionnaires travaillent avec les partis politiques d’opposition pour contrarier les programmes du gouvernement afin de le rendre impopulaire à l’approche des élections générales l’an prochain, a déclaré le dirigeant zambien.

Dans un discours au Palais d’État pour l’investiture de l’ambassadeur zambien au Nigeria, Solomon Jere, et d’autres responsables gouvernementaux nouvellement nommés, le dirigeant a déclaré que les fonctionnaires doivent soutenir le gouvernement en place et non faire de la politique.

M. Lungu, confronté à des difficultés variées allant des turbulences économiques aux problèmes politiques au sein du Front patriotique, son propre parti, a déclaré qu’il ne laisserait pas passer les manoeuvres de fonctionnaires pour contrarier ses programmes.

Il a évoqué le programme actuel d’émission de cartes d’identité comme l’un de ceux qui sont entravés parce que des fonctionnaires travaillent avec les partis d’opposition pour ternir l’image de son gouvernement.

M. Lungu a déclaré qu’il n’hésiterait pas à chasser de la fonction publique tout fonctionnaire surpris à contrarier les programmes gouvernementaux.

La Zambie doit mener l’année prochaine des élections générales qui pourraient être sévères pour le parti au pouvoir depuis 2011, car les difficultés économiques ont entraîné une augmentation du coût de la vie.

La semaine dernière, M. Lungu a passé cinq jours dans la province du Copperbelt pour tenter de répondre au mécontentement des mineurs confrontés à un risque de perte d’emplois suite à des annonces de compagnies minières qui menacent de réduire leurs activités en raison de la baisse des cours du cuivre et d’une pénurie d’énergie. Fi

(Avec Xinhua)

Tags assigned to this article:
Edgar LunguZambie

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils