Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
post
Filtrer par catégorie
À la une
Afrique
Angola
Art & Culture
Brazzaville
Cameroun
Can 2015
Can 2017
Centrafrique
Congo
Économie
Gabon
International
Les régions
Les voisins
Pointe Noire
Politique
RD Congo
Sport

Washington dénonce les irrégularités lors de la présidentielle au Congo

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

[GARD align=”center”]

Dans un bureau de vote de Brazzaville
Dans un bureau de vote de Brazzaville

Le département d’Etat américain indique, dans un communiqué, que les Etats-Unis sont profondément déçus par les conditions dans lesquelles s’est déroulée l’élection présidentielle du 20 mars en République du Congo.

“Les irrégularités généralisées et les arrestations de partisans de l’opposition après l’élection ont entaché un vote qui s’est, par ailleurs, deroulé dans le calme”, indique le texte.

Washington demande au gouvernement congolais de corriger ces nombreuses lacunes avant de planifier des élections législatives en vue d’apporter de la crédibilité aux futurs processus électoraux.

“Nous continuons d’exhorter le Gouvernement congolais à respecter les droits constitutionnels du peuple de la liberté d’expression, de mouvement et d’association. Nous encourageons également toutes les parties à engager un dialogue constructif et inclusif”, souligne le département d’Etat.

Le communiqué précise aussi que les États-Unis sont aussi profondément préoccupés par le bien-être des milliers de Congolais qui ont été réveillés le 4 avril dernier par des bruits des coups de feu et des explosions et ont fui leurs maisons.

“Le climat de peur est contre l’unité nationale et la paix que le peuple congolais mérite”, indique le département d’Etat.

“Nous sommes inspirés par le peuple congolais, qui ont fait preuve d’un engagement fort pour la démocratie et ont persévéré dans les moments difficiles. Leur implication pacifique continue dans le processus politique est vitale pour le développement futur de la République du Congo”, conclut le texte.

©VOA Afrique

[GARD align=”center”]

Laissez un commentaire