home International, RD Congo Violences en RDC : la procureure de la CPI, Fatou Bensouda… « Je n’hésiterai pas… »

Violences en RDC : la procureure de la CPI, Fatou Bensouda… « Je n’hésiterai pas… »

Fatou Bensouda déclare « surveiller avec une extrême vigilance » la situation à Kinshasa, mettant en garde les protagonistes de la crise en République démocratique du Congo.

Elle a lancé vendredi un appel au calme.

Suite « à des actes dont il est allégué qu’ils pourraient constituer des crimes de la compétence de la CPI, je tiens à rappeler à tous et à toutes en RDC que je surveille avec une extrême vigilance la situation sur le terrain », a-t-elle affirmé dans un communiqué.

« J’appelle toutes les parties potentiellement impliquées et tous les acteurs congolais au calme et à la retenue, et à s’abstenir de tout acte de violence contre les personnes et les biens », a-t-elle ajouté.

Kinshasa a été secouée lundi et mardi par des violences qui ont fait entre une trentaine et une centaine de morts selon les protagonistes.

Les troubles ont opposé les forces de sécurité à l’opposition qui exige le départ du président Joseph Kabila à la fin de son mandat prévue à la fin de l’année.

La CPI mène ou a mené plusieurs procès pour des crimes commis en RDC, notamment contre les anciens chefs de milice Thomas Lubanga, Germain Katanga et Bosco Ntaganda.

Un mandat d’arrêt a été émis en 2012 contre le chef des rebelles des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) Sylvestre Mudacumura pour des crimes de guerre commis dans les Kivus en 2009 et 2010. Il est le seul suspect encore en fuite dans le cadre de l’enquête de la CPI en RDC.

« Je n’hésiterai pas à agir si des actes constitutifs de crimes relevant de la compétence de la Cour sont commis et à prendre toutes les mesures qui s’imposent pour poursuivre en justice les personnes responsables en conformité avec le principe de complémentarité », a ajouté la procureure.

La Constitution interdit à M. Kabila, au pouvoir depuis 2001, de se représenter, mais le chef de l’Etat ne semble pas vouloir quitter son poste alors que le scrutin présidentiel apparaît désormais impossible à organiser dans les temps.

Par l’AFP

TAGS:
Photo du profil de AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale. Des guerres et conflits à la politique, au sport, au spectacle jusqu’aux grands développements en matière de santé, de sciences ou de technologie.

8 thoughts on “Violences en RDC : la procureure de la CPI, Fatou Bensouda… « Je n’hésiterai pas… »

  1. POURQUOI LA CPI NE MENE-T-ELLE PAS DES ENQUETES AU CONGO BRAZZAVILLE OU IL Y A UN TUEUR EN SERIES,SASSOU 8% QUI SE CROIT EN TERRITOIRE CONQUIS OU IL TUE, VOLE, VIOLE SANS ETAT D’AME?

  2. La CPI je pense vous avez tout les element pour lancer in Mandant d’arret pour ceux qui ont commis les crimes au Congo et qui continue à commettre les crimes. Sauvons la RDC et nous vous prions de prendre toute les décisions qu »il faut pour mettre fin aux crimes au Congo DRC.

  3. il est temps queles chefs d’etats soient poursuivis, l’impunite ne dt plus etre la regle, la notion de responsabilite hierarchique, la competence universelle dt deja etre mise en oeuvre pour dissuader ces chefs d’etats delinquants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils