Violences en RDC : Jean-Pierre Bemba depuis la CPI qui prône un « dialogue sincère »

Violences en RDC : Jean-Pierre Bemba depuis la CPI qui prône un « dialogue sincère »

Derrière les geôles de la Cour Pénale Internationale, Jean-Pierre Bemba s’est exprimé sur la situation politique en RDC.

A la CPI où il attend le verdict de son procès, Jean Pierre Bemba reste préoccupé par les violences en République démocratique du Congo. L’ancien vice-président et candidat malheureux à la présidentielle de 2006, Jean-Pierre Bemba Gombo a donné son point de vue sur tout ce qui se passe en République Démocratique du Congo. Il a condamné les incidents du 19 et 20 décembre et le processus du dialogue national en cours. Jean-Pierre Bemba se dit triste après le « déferlement de violences aveugle » les 19 et 20 septembre. Il regrette « sincèrement toutes ces vies perdues pour la défense de la constitution», et indique que ces événements « funestes » étaient prévisibles mais « évitables ».

A cet effet, il a rappelé avoir tiré la sonnette d’alarme dans un message datant de décembre 2015. « J’avais prévenu que l’année 2016, était une année charnière pour la République Démocratique du Congo  (qui) sombrera dans le chaos indescriptible d’une dictature ou elle empruntera la voie royale de l’alternance démocratique et pacifique du pouvoir, une première pour dans l’histoire de notre pays », a-t-il déclaré.

Jean Pierre Bemba affirme que les citoyens congolais ont le droit de manifester publiquement leur opinion « puisque c’est aussi la démocratie et en contrepartie, ils doivent bénéficier de la protection de l’Etat de jour comme de nuit ». Il a également exprimé sa compassion envers les familles des victimes de Lubumbashi, Kasumbalesa, Beni, Bukavu, Kananga….

Pour un dialogue plutôt technique

Impossible de parler actuellement de la RDC sans évoquer l’actualité incontournable du dialogue. Jean-Pierre Bemba l’a compris et a également donné son avis.  Une occasion pour lui, de réitérer la position de son parti sur le format et l’objectif de ce forum national qui tarde à rendre ses conclusions.

Par ailleurs, l’ancien vice-président de Joseph Kabila a donné sa préférence pour un dialogue national plus technique que politique. « Un dialogue sincère basé sur les questions techniques et précises liées à l’organisation des élections demeure la seule voie qui doit conduire la République Démocratique du Congo vers une alternance démocratique, gage de la paix et de stabilité » a-t-il martelé.

Pendant ce temps, Jean Pierre Bemba reste dans l’attente du verdict.


Tags assigned to this article:
Jean-Pierre BembaViolences en RDC

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils