Vingt-deux Indiens interdits d’entrer au Congo-Brazzaville

département de la Sangha

©DR

Le 17 septembre dernier, vingt-deux ressortissants indiens ont été refoulés vers le Cameroun, leur lieu de provenance, par les services d’immigration du département de la Sangha.

Ces hommes et ces femmes, munis de visas délivrés par le consulat du Congo au Cameroun, avaient tenté d’entrer au Congo depuis le 15 septembre dernier, par la localité de Tala-Tala.

Partis du Cameroun à bord d’une pirogue de grande capacité, dénommée «Air Moukounounou», ils sont arrivés à Ouesso au milieu de la nuit du 16 au 17 septembre.

A noter que Moukounounou est le nom d’une localité camerounaise.

Leur nombre a poussé les services d’immigration à vouloir connaître le mobile de leur arrivée au Congo. Selon eux, ils souhaiteraient prospecter le marché de vente des mèches de cheveux.

Cette raison a été jugée peu convaincante par les services d’immigration, qui ont décidé de refuser l’entrée des vingt-deux Indiens sur le territoire national.

(Source)

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
CamerounCongoIndiens

Related Articles

Congo – Brazzaville : plus de 4 travailleurs sur 10 sont pauvres

Le coordonnateur du système des Nations Unies, Antony Ohemeng Boamah a affirmé, le 14 décembre à Brazzaville, que dans l’ensemble

Congo – drame de Chacona : des ONG pour des sanctions contre les coupables

Un collectif d’Ong de défense des droits de l’homme a exigé, mercredi à Brazzaville, des sanctions disciplinaires et pénales contre

Brazzaville totalement plongée dans le noir

Brazzaville, la capitale congolaise, est plongée ce mercredi soir dans le noir. Les populations font recours aux lampes torches, lampes

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils