VIDÉO – RDC : Des filles mineures objets de plaisir sexuel des certaines autorités à Brazzaville

VIDÉO – RDC : Des filles mineures objets de plaisir sexuel des certaines autorités à Brazzaville

L’information est rapportée par la Radio-Télévision nationale congolaise (RTNC). Un Ministre de la République du Congo est accusé à tort ou à raison de pratiques douteuses et de pédophilie. Contre 2500 ou 3000 dollars, des jeunes filles kinoises majoritairement mineures (15 à 17) ans sont livrées à ce ministre pour assouvir son plaisir sexuel ou ses pratiques.

Pour plusieurs, ces révélations sont insoutenables. En effet, des jeunes filles congolaises sont devenues des objets de plaisir sexuel de certaines autorités du Congo Brazzaville. Quelques-unes de ces filles viennent d’être arrêtées par les forces de l’ordre congolaises au moment même où ces filles s’apprêtaient à passer à l’autre bord du fleuve Congo.

En effet, alors que deux de ces jeunes filles allaient rejoindre Brazzaville par un Cano rapide affrété pour la circonstance, la police les a contraintes à retourner à Kinshasa.

Le bourreau de ces jeunes filles serait une autorité brazzavilloise, la soixantaine révolue, sans foi ni loi, qui ne pense pas à la protection de ses progénitures. Sa passion serait simplement de passer de bons moments avec de petites filles de la tranche d’âge de 15 à 17 ans.

Selon les forces de l’ordre, ces jeunes filles font du sexe business pour les autres notamment pour un Dj, contact de l’autorité brazzavilloise en question. Selon les explications des jeunes filles, c’est plutôt ce Dj proxénète qui tire le gros profit du butin versé par le ministre pédophile.

« Dj Mouanza a exigé qu’il devrait avoir la moitié de l’argent. Ornéla a dit que ce n’est pas possible qu’il ne te donne que la moitié… Elle a dit que même à l’église, on donne que 10%. DJ a refusé et a dit que si ce n’est pas le cas, je vais péter les plombs et commencer à crier », a témoigné Andréa, l’une des filles.

La même Andréa a soutenu qu’elle cherchait de l’argent pour soigner sa mère malade et payer sa scolarité.


Tags assigned to this article:
Brazzavillefilles mineuresKinshasaPoliceRDC

1 comment

Write a comment
  1. Congo-Mfoa
    Congo-Mfoa 10 juin, 2017, 15:19

    Il faut dénoncer et citer le nom de ce ministre du Congo-Brazzaville, afin qu’il ne récidive pas. Comme la majorité des ministres de Sassou Nguesso sont presque tous originaires du Nord, c’est-à-dire du clan tribal au pouvoir, cela ne serait pas étonnant que ce ministre fasse partie des BONOBOS. Au pays de l’impunité absolue et régnante, même si on connaissait le nom de ce ministre, il ne lui arrivera rien. Regardez le comportement des pseudos « MILITAIRES CONGOLAIS » de la MINUSCA en RCA. Où est la différence ? Le poisson pourrit toujours par la tête. Tel Chef, tels collaborateurs. Tel Président, tels ministres, tel gouvernement !

    Reply this comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils