home Brazzaville VIDÉO : le service des urgences du CHU de Brazzaville fait peau neuve

VIDÉO : le service des urgences du CHU de Brazzaville fait peau neuve

Réhabilitée et équipée par la société Ingénierie services et développement (ISD) avant sa délocalisation, la structure a été officiellement réceptionnée le 28 août par le directeur général du Centre hospitalier et universitaire (CHU), Bernard Ovoulaka.

Les travaux qui ont duré un mois et demi, ont concerné les urgences chirurgicales et médicales. Il s’agit, entre autres, de la réhabilitation des salles de soins, de consultation, de déchoquage qui font désormais bon vivre. S’agissant des équipements médicaux, on peut citer des respirateurs Osiris, des boîtes spécialisées, des pousses seringues ; un marchepied, des défibrillateurs, des chariots d’urgences, des lits, des matelas, des moniteurs multiparamétriques.

Selon le chef de l’unité médicale, le Dr Ondelé Ngatsé, il s’agit d’un matériel de pointe très sophistiqué de dernière génération. « Maintenant, nous pouvons dire que nous sommes prêts pour recevoir à n’importe quelle heure tout type de détresse vitale. Donc, toutes urgences qui arrivent, avec le matériel que nous avons aujourd’hui, nous sommes capables de les prendre en charge », a expliqué l’anesthésiste-réanimateur qui a représenté le chef de service des urgences du CHU.

S’exprimant à cette occasion, le directeur des affaires médicales de cet établissement sanitaire a félicité la société ISD qui a tenu ses promesses en réhabilitant complètement le service des urgences et en équipant ses deux unités en moins de deux mois. D’après le Professeur Honoré Tsiba, la réhabilitation et l’équipement de ce service, qui vise la prise en charge des malades, est une coïncidence heureuse avec l’organisation, dans quelques jours, des 11e Jeux africains à Brazzaville.« Vous savez que les urgences du CHU de Brazzaville sont le miroir de cet établissement car tout malade qui y arrive commence par là. Cette réhabilitation est d’abord destinée à tout venant que nous recevons ici. C’est aussi une coïncidence heureuse avec les Jeux africains pour lesquels, le président de la République a instruit tout Congolais à montrer une très bonne figure à l’Afrique et au monde », a-t-il indiqué.

Formation d’un personnel de qualité, une exigence majeure

Après la réception et l’équipement des deux unités des urgences du CHU, il se pose désormais le problème de l’utilisation du nouveau matériel acquis. D’où la nécessité de former un personnel sur la protection du matériel. Répondant à la doléance des spécialistes, le directeur général du CHU, Bernard Ovoulaka, a annoncé le recrutement de quelques nouveaux infirmiers qui bénéficieront d’une formation rapide sur place. « Nous allons former le personnel en urgence parce que cette salle doit normalement fonctionner avec un personnel dédié à cet effet. En permanence, il y aura deux infirmières, un médecin 24H24 pour veiller aux quatre malades qui seront présents dans la salle de déchoquage », a conclu le Dr Ondelé Ngatsé qui a posé le problème.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

© Adiac-Congo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils