Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

International

VIDÉO – France : Théo, d’origine congolaise violé par la police

Il s’appelle Théo, il est d’origine congolaise. Âgé de 22 ans, il a été victime de violences policières qui ont conduit les médecins à délivré une incapacité totale de travail (ITT) de 60 jours.

Alors que la mort suspecte d’Adama Traoré, hante encore les esprits, la diaspora africaine est de nouveau secouée par le traitement que lui réserve certains agents de Police en France.

Que s’est-il passé ?

Jeudi 2 février, un contrôle dans la « cité des 3000 » à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) a vite basculé. Selon les images de l’interpellation, on peut voir un policier « porter un coup de matraque horizontal au niveau des fesses » de Théo affirme une source.  Gravement blessé au niveau de la zone rectale, le jeune homme toujours hospitalisé, a été opéré et obtenu une incapacité totale de travail (ITT) de 60 jours.

Dans une interview accordée à BFMTV, Théo, a raconté son calvaire. « Ils sont trois à me saisir, je leur demande, pourquoi vous faites ça, ils ne me répondent pas, ils me disent que des injures » raconte-t-il, avant de confier ce que lui a fait le policier accusé de viol : « Il me regarde, j’étais de dos, mais j’étais en trois quart, donc je voyais ce qu’il faisait derrière moi. Il prend sa matraque et il me l’a enfoncée dans les fesses, volontairement. »

Son calvaire est loin d’être terminé, et il explique en détail les actes qui ont suivi : « Dès qu’il m’a fait ça, je suis tombé sur le ventre, j’avais plus de force. (…) Je leur ai dit ‘J’arrive pas à m’asseoir, je sens plus mes fesses’, et ils m’ont mis des gaz lacrymogènes dans la tête, dans la bouche, un coup de matraque en pleine tête (…) ». Et de poursuivre : « C’est une chose que je ne souhaite à personne, physiquement je suis très diminué, j’arrive pas à bouger, là comme vous me voyez ça fait trois heures que je suis comme ça. (…) Je dors pas la nuit » finit-il par dire.

La justice

Après l’ouverture par le parquet de Bobigny d’une enquête pour viol en réunion et les quatre policiers ont été placés en garde à vue. Un policier a été mis en examen pour viol et ses trois collègues pour violences volontaires en réunion ce jeudi après une interpellation à Aulnay-sous-Bois pendant laquelle Théo a été gravement blessé à coups de matraque.

Aujourd’hui, la famille de Théo attend de la justice des réponses permettant de comprendre les raisons d’un tel acte. Une demande relayer sur les réseaux sociaux par le Hashtag #JusticePourTheo.

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils