VIDÉO – Avec « Rupture » dénonçant la République banannière , Roga Roga devient-il un artiste engagé?

VIDÉO – Avec « Rupture » dénonçant la République banannière , Roga Roga devient-il un artiste engagé?

L’artiste congolais Roga Roga souvent en bisbille avec la diaspora fait l’objet d’éloges même mesurés, depuis la mise en ligne de son single « Rupture« .

L’artiste qui s’est toujours défendu de faire son travail dresse un portrait au vitriol de l’administration congolaise, dénonçant au passage le trafic d’influence, les comportements véreux des fonctionnaires, des agents de la présidence, du ministère des finances, de la Société nationale des pétroles du Congo (SNPC) et des Grands Travaux, champions toutes catégories en vol et en détournement de fonds publics.

Souvent accusé d’être un proche du pouvoir par rapport à sa proximité avec plusieurs dignitaires de Brazzaville, Roga Roga Extra Musica a pris un risque réel en dénonçant la gestion chaotique du Congo au nom de la Rupture prôné par le président Denis Sassou Nguesso.

Roga Roga Tolérance Zéro version sous titrée en français.

C’est une chanson qui ne plairait pas aux pontes du pouvoir et à ceux qui s’en mettent plein les poches « sans rien faire ». Cet opus dont le clip tourne depuis une semaine sur les réseaux sociaux fait partie de l’album « EYOKOYA EYA » (Advienne que Pourra) dont un premier extrait « Metro boulot dodo » diffusé en 2015 dressait un portrait peu flatteur de la diaspora.

Avec Ziana


Tags assigned to this article:
Roga-RogaRuptureSassou

Related Articles

Match Congo-RDC : 78 personnes interpellées pour des actes inciviques à Brazzaville

Les présumés auteurs des violences ayant suivi l’élimination des Diables rouges du Congo par les Léopards de la République démocratique

Si le Congo rate l’alternance démocratique en 2016, la faute reviendra à l’opposition

Plusieurs Congolais aspirent à l’alternance politique en 2016, surtout l’opposition qui la réclame à tout prix. Mais, l’opposition commet la

VIDÉO – RDC : L’artiste Koffi Olomidé hué à son arrivée à l’aéroport de Ndjili

L’expulsion de Koffi Olomidé du Kenya, après son arrestation vendredi, s’est également jouée sur les réseaux sociaux, avec d’intenses pressions

1 comment

Write a comment
  1. TEDE prudence el mara
    TEDE prudence el mara 17 septembre, 2017, 21:46

    Merci na rogaroga ,voilà des sons qu’ils nous faut afin de dire non a ces président au ventre comparable a la mer ,qui bouffe sans se rassasiée ,ceux la qui penses que le pouvoir c’est la suprématie totale la population oubliant que c’est elle la voie du pouvoir .vraiment merci na roga l’espoir de la music africaine.

    Reply this comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils