Véhicules électriques : les Bluecars de Bolloré débarquent à Brazzaville

Véhicules électriques : les Bluecars de Bolloré débarquent à Brazzaville

Image d’archive|Bus électriques à l'Université Félix Houphouët-Boigny d'Abidjan

Image d’archive|Bus électriques à l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan

Une soixantaine de Bluecars, les véhicules électriques développés par Bolloré, doivent être livrés à Brazzaville, la capitale de la République du Congo, avant la fin du mois de juin, a appris « Jeune Afrique ».

Après la Guinée, le Togo, le Bénin et le Niger, le Congo va bientôt rouler à l’électrique. Pierre Bellerose, le directeur général de Bolloré Africa Logistics dans le pays, a reçu en effet un premier chargement de huit bus électriques débarqué à Pointe-Noire le 27 mai. Cinquante Bluecars suivront une semaine plus tard, puis sept bus supplémentaires avant la fin du mois de juin, a appris Jeune Afrique.

>>> À lire aussi : Les autobus de la S.t.p.u assureront le déplacement des candidats au bac

Fin avril, à Pointe-Noire, Vincent Bolloré avait fait la promesse d’équiper Brazzaville de ces véhicules électriques pour les Jeux panafricains, qui se dérouleront dans la capitale congolaise du 4 au 19 septembre prochain.

Le groupe prévoit dans la foulée l’installation « de trois ou quatre Bluezones » (espaces multifonctionnels alimentés grâce à l’énergie solaire) à Mfilou, où le groupe construit un port sec, et d’autres sur le tracé du chemin de fer Congo-Océan. Avant d’attaquer la réalisation d’une ferme photovoltaïque de 2 mégawatts de capacité pour alimenter la région d’Impfondo, au nord du pays.

(Jeune Afrique)


Tags assigned to this article:
BrazzavilleVéhicules électriques

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils