Urgent: le général Mokoko conteste les résultats partiels annoncés mardi par la CNEI

Urgent: le général Mokoko conteste les résultats partiels annoncés mardi par la CNEI

Le général Jean-Marie Michel Mokoko|AFP

Le général Jean-Marie Michel Mokoko|AFP

Le général Jean-Marie Mokoko a indiqué mercredi à l’AFP qu’il contestait les résultats de la présidentielle annoncés mardi et donnant vainqueur le président sortant Denis Sassou NGuesso avec plus de 67% des voix.

Comment voulez-vous qu’on accepte un tel résultat’, s’est lamenté le candidat de l’opposition interrogé par l’AFP à Brazzaville, en appelant à un recompte des voix.

Je savais d’avance que les dés étaient pipés, mais nous avions accepté de jouer le jeu, a ajouté celui qui était jusqu’en février conseiller du président Sassou Nguesso pour les affaires de paix et de sécurité, et dont l’entourage dénonce un coup d’Etat électoral.

Selon les résultats annoncés mardi par le président de la Commission nationale électorale indépendante (CNEI) – portant sur 59% du corps électoral – derrière le président sortant arrivent Guy-Brice Parfait Kolélas avec 16% des voix et le général Mokoko avec 7%.

Par l’AFP

 


Tags assigned to this article:
général MokokoPrésidentielle au Congo

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils