Union européenne : suspension de visas sur les passeports semi-biométriques

La délégation de l’Union européenne en RDC a décidé vendredi de ne plus délivrer de visa européen sur des passeports semi-biométriques congolais en application de la nouvelle réglementation congolaise en la matière.  

L’affaire d’invalidation ou mieux du retrait de la circulation des passeports semi biométriques d’ici le 16 octobre prochain coïncidant avec la date de leur expiration conformément à une décision du ministère des Affaires étrangères continue à défrayer la chronique. Les protestations ont fusé de partout depuis la publication du communiqué notifiant cette décision gouvernementale portant invalidation du passeport semi-biométrique pourtant en cours de validité. Dès l’annonce de la mesure, des manifestants en colère et surexcités avaient pris d’assaut le bâtiment des affaires étrangères à Kinshasa pour demander au gouvernement de renoncer à cette décision qui lésait de nombreux concitoyens détenteurs de ce type de passeports. Des scènes de protestation qui avaient souvent dégénéré et conduit à l’interpellation de plusieurs manifestants.

Comme si cela ne suffisait pas, la délégation de l’Union européenne et les ambassades des pays membres de l’espace Schengen présents en RDC viennent eux aussi d’ajouter leur grain de sel dans cette rocambolesque affaire qui ne cesse de raviver les tensions. En effet, dans un communiqué publié le 29 septembre, ces deux organisations ont carrément décidé de suspendre l’émission de vignettes visa sur les passeports semi-biométriques congolais. Tout en cherchant à se dédouaner vis-à-vis d’une décision qu’elle sait pertinemment lourde de conséquences particulièrement pour les demandeurs de visa congolais, l’UE allègue qu’elle résulte exclusivement de la nouvelle réglementation congolaise.

Autrement dit, ladite mesure est imposée par la durée de validité du passeport, dit-on, un visa ne pouvant être émis que sur un passeport disposant au moins de trois mois de validité. Or, dans le cas d’espèce, le passeport semi-biométrique expire d’ici le 16 octobre et, par conséquent, toute émission de visa sur ce document devient quasiment impossible sur le plan légal. L’UE qui n’ a jamais remis en cause pour quelque raison que ce soit la validité d’un passeport congolais sauf quand il est établi qu’il est frauduleux ou contrefait, s’est donc vue dans l’obligation de se mettre au pas en se conformant à la décision des autorités de Kinshasa.

Toutefois, l’UE rassure que « les visas déjà émis sur ces mêmes passeports resteront pleinement valides du point de vue de la législation européenne s’ils sont accompagnés d’un titre de voyage en cours de validité ». Ce nouveau développement est une autre forme de contrainte pour les détenteurs des passeports semi biométriques d’acquérir les passeports biométriques émis depuis fin 2015 pour se mettre à l’abri de toute déconvenue.

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
passeportRDCVisa

Related Articles

RDC: le gouvernement se dit en impossibilité de mobiliser 1.8 milliards pour les élections en 2017

Le ministre d’Etat en charge de budget de la République démocratique du Congo (RDC), Pierre Kangudia, a déclaré mercredi à

RDC: des hydroliennes envisagées sur le Congo pour développer l’agriculture

Sur les rives du Congo, des centaines de paysans produisent des fruits et légumes mais, trop souvent, une partie pourrit

RDC: une église catholique prise pour cible par des inconnus dans la ville de Kinshasa

La paroisse Saint Dominique de l’église catholique dans la capitale de la République démocratique du Congo (RDC), a été vandalisée

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils