Une ONG déplore l’arrestation de trois réfugiés du Congo-Brazzaville à Kinshasa

Une ONG déplore l’arrestation de trois réfugiés du Congo-Brazzaville à Kinshasa

Membre de la Police nationale congolaise (PNC) à Kinshasa en juin 2013 © Ch. Rigaud

Membre de la Police nationale congolaise (PNC) à Kinshasa en juin 2013 © Ch. Rigaud

La Fondation Bill Clinton pour la paix (FBCP) a annoncé, dans un communiqué publié mercredi à Brazzaville, l’interpellation, par la police, le 20 juin dernier à Kinshasa, de trois réfugiés du Congo-Brazzaville, pour détention de cartes de réfugié périmées.

Antoine Mitsa Mokambou, Jean Pierre Nkounkou et André Ntsoma Nsiene se sont réfugiés à Kinshasa pour fuir la guerre civile ayant opposé à Brazzaville, entre juin et septembre 1997, les partisans de l’actuel président Denis Sassou N’Guesso à ceux de l’ancien président Pascal Lissouba, qui vit actuellement en exil.

« Actuellement, ils sont détenus dans le cachot de la police Funa, dans de très mauvaises conditions », a indiqué la FBCP, ajoutant que les trois réfugiés ont été interpelles à 3 heures du matin dans la commune de Kalamu à Kinshasa, lors d’une opération de contrà´le des étrangers en situation irrégulière.

Par l’APA


Tags assigned to this article:
CongoRDCRéfugiés

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils