Une jeune prostituée en prison. . .

Une jeune prostituée en prison. . .

Arrêtée  par les limiers du commissariat de Kédougou (Sénégal), Fanta Founé, une jeune prostituée de 20 ans a été déférée le mercredi 3 Aout dernier au parquet de Tambacounda.  Après   son  arrestation, elle a   été placée sous mandat de dépôt à la citadelle du silence pour le délit d escroquerie et de pratique illégale du métier le plus vieux du monde.

L’incident s’est produit dans la nuit du 31 juillet  au 1er Aout dans la ville de Kédougou. Les  deux  ont  fait connaissance   dans un bar dancing dénommé «Tour Babel ».  C’est à  partir  de  cette soirée que  la jeune femme a  profité de son irrésistible charme  pour attirer A. Diallo dans ses filets en lui proposant de lui offrir tout le plaisir dont il aura besoin pour une somme de 60.000, somme qu’il  lui remit sans hésiter avant de lui donner rendez-vous dans un hôtel.

Mais la jeune Fanta n’entendait pas les choses de la même manière car elle fit un complot avec ses « camarades prostituées», afin que celles-ci viennent la chercher avant qu’ils ne passent à l’acte, ce qu’elles firent en prétendant que la jeune prostituée était recherchée par sa maman. Cependant, contrairement à leurs attentes, A Diallo se rendit vite compte de la supercherie et courage à deux mains, il  informe les limiers qui rappliquent automatiquement sur les lieux pour faire le constat. Vérifications faites, ils finissent par découvrir que Fanta Foune ne détenait aucunes preuves  l’autorisant à exercer, ils la conduisent donc à la police, afin de l’interroger. C’est après les aveux  de la jeune prostituée et les  supplices de cette dernière pour obtenir la clémence des limiers que la jeune Fanta a  été  déférée au parquet.

Ilary joli, avec l’Obs.


Tags assigned to this article:
prostituée en prisonSénégal

3 comments

Write a comment
  1. Tsoumou Patrice
    Tsoumou Patrice 6 août, 2016, 15:33

    Tout est permis mais tout n’édifie pas dit la parole de Dieu. Votre liberté vous donne de publier des articles de ce genre, en quoi cela édifie vos lecteurs ? Apprendre qu’un Etat donne des autorisations préalables pour qu’une femme se livre à la prostitution, c’est de l’abomination en direct. Et l’on se plaint du SIDA et autres IST : n’Est-ce pas la rançon à payer ? Le monde s’effondre écrivait à juste titre Chinua Achebe ; et Dieu a envoyé dans ce monde qui s’effondre l’Evangile de son Fils Jésus-Christ pour que quiconque y croit né périsse pas avec ce monde mais qu’il soit sauvé de ce siècle pervers et ait la vie éternelle. Qui a compris le message ?

    Reply this comment
  2. zadig
    zadig 6 août, 2016, 18:46

    Amen mon frère Patrice,
    Le monde ne peut comprendre le mystère que tu délivres en très peu de mot. Car le monde est mort. Il a rejeté la vie (Jésus ). Bénis soient ceux qui l’ont trouvé et qui marchent à sa suite.
    Béni sois tu mon frère Patrice!
    Ton frère en la Vie de Jésus .

    Reply this comment
    • Tsoumou Patrice
      Tsoumou Patrice 17 août, 2016, 18:39

      A lire et à méditer

      Dis à la sagesse : tu es ma soeur !
      Et appelle l’intelligence ton amie,
      Pour qu’elles te préservent de la femme étrangère,
      De l’étrangère qui emploie des paroles doucereuses.
      J’étais à la fenêtre de ma maison, et je regardais à travers mon treillis
      J’aperçus parmi les stupides,
      Je remarquai parmi les jeunes gens un garçon dépourvu de sens.
      Il passait dans la rue, près de l’angle où se tenait une de ces étangères,
      Et il se dirigeait lentement du côté de sa demeure :
      C’était au crépuscule, pendant la soirée,
      Au milieu de la nuit et de l’obscurité
      Et voici, il fut abordé par une femme
      Ayant la mise d’une prostituée et la ruse dans le coeur.
      Elle était bruyante et rétive;
      Ses pieds ne restaient point dans sa maison;
      Tantôt dans la rue, tantôt sur les places,
      Et près de tous les angles, elle était aux aguets.
      Elle le saisit et l’embrassa,
      Et d’un air effronté lui dit :
      Je devais un sacrifice d’actions de grâces,
      Aujourd’hui j’ai accompli mes voeux.
      C’est pourquoi je suis sortie au devant de toi, pour te chercher et je t’ai trouvé.
      J’ai orné mon lit de couvertures,
      De tapis de fil d’Egypte;
      J’ai parfumé ma couche, de myrrhe, d’aloès et de cinnamome
      Viens, enivrons-nous d’amour jusqu’au matin,
      Livrons-nous joyeusement à la volupté
      car mon mari n’est pas à la maison,
      Il est parti pour un voyage lointain ;
      Il a pris avec lui le sac de l’argent,
      Il ne reviendra à la maison qu’à la nouvelle lune.
      Elle le séduisit à force de paroles
      Elle l’entraîna par ses lèvres doucereuses.
      il se mit tout à coup à la suivre
      Comme le boeuf qui va à la boucherie,
      Comme un fou qu’on lie pour le châtier,
      Jusqu’à ce qu’une flèche lui perce le foie,
      Comme l’oiseau qui se précipite dans le filet,
      Sans savoir que c’est au prix de sa vie.
      Et maintenant, mes fils, écoutez-moi,
      Et soyez attentifs aux paroles de ma bouche.
      Que ton coeur ne se détourne pas vers les voies d’une telle femme,
      Ne t’égare pas dans ses sentiers.
      Car elle a fait tomber beaucoup de victimes,
      Et ils sont nombreux, tous ceux qu’elle a tués.
      Sa maison, c’est le séjour des morts ;
      Il descend vers vers les demeures de la mort.
      Proverbes 7 : 4 – 27

      Reply this comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils