Un pasteur qui avait prédit la mort de Robert Mugabe affirme finalement que « Dieu a changé d’avis »

Le président zimbabwéen Robert Mugabe

Le président zimbabwéen Robert Mugabe

Mardi dernier était censé être le dernier jour du président zimbabwéen Robert Mugabe, mais Dieu a décidé de le garder un peu plus longtemps.
C’est ce qu’a déclaré le pasteur Phillip Mugadza.

En Janvier, il avait pourtant affirmé Mugabe mourrait le 17 Octobre 2017, selon un message reçu de Dieu.
Cependant, le week-end, le pasteur aurait envoyé une note vocale dans laquelle il affirmait que Dieu avait changé d’avis.
Dans ce document, Phillip Mugadza aurait dit: « On m’a amené à dire qu’il y a eu un report de la parole prophétique que j’avais prononcée au mois de janvier 2017 ».
Il soutient aussi n’avoir aucune idée du pourquoi Dieu avait changé sa décision.

Plus tôt cette année, Mugadza avait déclaré que les jours de Robert Mugabé étaient comptés dans un clip diffusé sur le réseau mondial de télévision en ligne ZIMDITV.

« Quand j’étais en prière, Dieu m’a dit: » Cette année, le président de 93 ans est mourant. Il m’a dit de dire qu’il mourra le 17 octobre « , avait alors déclaré Mugadza.
Avant que la prophétie s’accomplisse, le pasteur Phillip Mugadza a été jetté en prison.

Après sa remise en liberté, Mugadza a présenté ses excuses au président, mais il soutient que la prophétie s’accomplira.

« Ce qui s’est passé après cela m’a prouvé et démontré que le président a mal compris ce que j’ai dit, parce que je me souviens avoir dit que s’il voulait prolonger sa vie, il devait aller devant Dieu. Aller à Dieu, mais au lieu de cela, il m’a traîné devant les tribunaux et emprisonné pendant 55 jours « , a déclaré Mugadza sur la même chaîne de télévision en avril.

Dans une interview, Robert Mugabe a balayé du revers de la main ce qu’il a appelé « les prophètes de la pénombre et de la morosité qui masquent leurs rêves et leurs souhaits comme des prophéties ».

« Je ne me soucie plus d’eux », a déclaré Mugabe. « Nous avons eu des pasteurs priant pour ma mort, même un évêque de mon église. »
Il a ajouté que ce n’était absolument rien de nouveau pour lui.

Avec BBC

 

 

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
Robert Mugabe

Related Articles

Une héritière d’Omar Bongo réclame l’acte de naissance d’Ali Bongo devant la justice française

Une héritière d’Omar Bongo Ondimba va saisir la justice française pour obtenir communication de l’Etat civil complet de l’actuel président

France : Édouard Philippe, 46 ans, a été nommé premier ministre d’Emmanuel Macron

Le premier ministre désigné par Emmanuel Macron est Edouard Philippe, le député-maire Les Républicains du Havre. Alors que l’équipe du nouveau

Le Maroc sera absent des Jeux Africains de Brazzaville

Le Maroc a été exclu des prochains Jeux africains qui se dérouleront du 4 au 19 septembre à Brazzaville, au

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils