Un Canadien à la tête du Centre hospitalier universitaire de Brazzaville

Le nouveau directeur général du Centre hospitalier universitaire (CHU) a été installé, le 16 avril. Sylvain Villiard remplace l’ancien directeur général par intérim, Jérémie Mouyokani.

Le nouveau directeur général du Centre hospitalier universitaire (CHU) a été installé, le 16 avril. Sylvain Villiard remplace l’ancien directeur général par intérim, Jérémie Mouyokani.

Après avoir pris officiellement ses fonctions, Sylvain Villiard a décliné son programme d’action. Celui-ci s’articule autour de la qualité des soins administrés aux patients, du soutien multiforme des autorités congolaises en vue de l’amélioration des services du CHU.

« Nous sommes là pour aider à la gouvernance, la gestion et préparer à la formation pour assurer à l’ensemble de la population et particulièrement aux patients des soins de qualité », a déclaré le Canadien.

L’appui des instances gouvernementales lui permettra de rechercher des investissements auprès des partenaires. Pour les services de laboratoire et de l’imagerie médicale qui sont des outils primordiaux pour le corps médical, il a indiqué que des efforts devront être maximisés afin de donner un diagnostic correct auprès du patient et des résultats qui permettent de faire un bon suivi des interventions en vue d’une guérison rapide.

Le nouveau directeur envisage d’étendre ses actions dans le volet de l’hygiène sanitaire, la complémentarité avec d’autres hôpitaux ainsi que sur les priorités du projet d’établissement laissé par son prédécesseur. 

Sylvain Villiard est entouré de quatre collaborateurs dont le directeur économique et financier, François Bilodeau, et Karine Rousseau, conseillère aux affaires médicales.

François Bilodeau s’occupera de tout ce qui touche au financement d’une manière directe ou indirecte, a insisté le directeur général, ajoutant qu’ils travailleront sur les acquis déjà mis en place par l’ancien directeur général par intérim.

Karine Rousseau, a poursuivi le nouveau directeur général, appuiera la directrice des affaires médicales dans tout le processus qui touche directement aux soins des patients et le service aux patients. Il a, par ailleurs, invité le personnel de santé à prendre ses responsabilités pour l’amélioration du CHU.

L’ancien directeur général par intérim, Jérémie Mouyokani, à son tour, s’est dit heureux et fier d’avoir servi le CHU. D’après lui, il a essayé de réaliser quelques actions, notamment la régularité du comité de direction qui approuve le budget et oriente les actions, l’étude de vétusté qui a permis de lancer des appels d’offres pour pouvoir engager les réhabilitations ainsi que le projet d’établissement qui est un document des projets du CHU et bien d’autres. 

Notons que la cérémonie de passation de service a été supervisée par le directeur de cabinet de la ministre de la Santé et de la population, Florent Balandamio. Pour lui, cette passation de service est une étape de la mise en œuvre des lignes d’actions de la réforme hospitalière dont l’espoir est fondé sur l’amélioration de la gouvernance du centre, au bénéfice des patients et des travailleurs.

L’assistance technique apportée repose sur l’assainissement de la gestion des ressources humaines, financières et logistiques, l’implantation des méthodes et outils de la gouvernance hospitalière et clinique. 

Lydie Gisèle Oko

Adiac-Congo

Adiac-Congo

L’Agence d’information d’Afrique Centrale


Tags assigned to this article:
BrazzavilleCHUCongoSanteSylvain Villiard

Related Articles

L’IDC-FROCAD accuse « le gouvernement » d’être à l’origine des « troubles dans Brazzaville Sud et dans le Pool »

Dans une déclaration rendue publique mardi, Charles Zacharie Bowao, coordonnateur du Frocad/IDF, coalition de l’opposition au Congo-Brazzaville, invite la communauté

Congo : l’opposition divisée sur sa participation ou non aux élections

Une fédération de partis politiques de l’opposition congolaise a annoncé samedi à Brazzaville qu’elle ne prendra pas part aux élections

Congo : Le recrutement organisé par la STD était une escroquerie

Il y a quelques mois, la S.t.d, une société de sous-traitance opérant dans plusieurs domaines, parmi lesquels l’assainissement et le

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils