Un Boeing-777 de la Guinée Equatoriale saisie en France

Un Boeing-777 de la Guinée Equatoriale saisie en France

Un Boeing de la compagnie de Guinée équatoriale Ceiba Intercontinental

Un Boeing de la compagnie de Guinée équatoriale Ceiba Intercontinental

L’appareil de la compagnie de Guinée équatoriale a été saisi vendredi à l’aéroport de Bâle-Mulhouse dans le cadre d’un litige autour de créances réclamées à cet État, rapporte l’AFP.

Le Boeing-777 se trouvait dans les ateliers d’une société de maintenance située à proximité de l’aéroport de Bâle-Mulhouse, selon une source proche du dossier.

Un huissier de justice a procédé à la saisie en invoquant une décision de la Cour commune de justice du Gabon de mai 2009 au profit d’une banque africaine, transmise à la France et validée par le tribunal de grande instance de Paris, selon cette même source.

Selon une autre source proche du dossier, la Guinée équatoriale avait été condamnée le 24 mai 2009 par le tribunal arbitral du Gabon à la suite d’une plainte de la Commercial Bank, du milliardaire camerounais Yves-Michel Fotso, après le refus que lui avaient opposé les autorités d’installer une filiale en Guinée Équatoriale.

C’est dans le cadre de ce conflit que la justice française avait validé en juillet 2009 une demande d’application de la sentence, a précisé cette source.

Ceiba Intercontinental assure une grande partie des vols intérieurs en Guinée équatoriale, ainsi que des liaisons régionales en Afrique centrale.

Elle figure sur la liste noire de l’Union européenne, qui interdit l’exploitation dans l’espace aérien de l’UE à certaines compagnies aériennes jugées peu sûres ou qui ne sont pas suffisamment contrôlées par leurs autorités nationales.

Par l’AFP


Tags assigned to this article:
Boeing-777Guinée Equatoriale

1 comment

Write a comment
  1. nganguem victor
    nganguem victor 11 juillet, 2015, 11:01

    la justice doit faire son travail

    Reply this comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils