Un ancien Premier ministre de Compaoré réclame la dissolution de la garde présidentielle

Un ancien Premier ministre de Compaoré réclame la dissolution de la garde présidentielle

Blaise Compaoré

L’ex-président du Burkina Faso Blaise Compaore

La crise qui couve encore au Burkina pourrait être résolu avec la dissolution de la garde présidentielle, a soutenu Roch Marc Christian Kaboré, ancien Premier ministre de Blaise Compaoré passé à l’opposition avant même la chute de l’ex-président.

Président du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) et ancien président de l’Assemblée nationale, M. Kaboré a déclaré mardi soir que des solutions devraient être trouvées afin de constituer une armée « républicaine » qui soit sous « un commandement unique ».

Pour lui, les1.300 hommes du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) et leurs matériels devraient être reversés dans l’armée régulière.

« Le RSP n’existera plus », a-t-il affirmé.

Une tension latente persiste dans le pays entre ce régiment et le Premier ministre de la transition, le lieutenant-colonel Isaac Zida qui en était pourtant le numéro deux avant la chute de Compaoré.

M. Zida en appelle au démantèlement du régiment et la garde présidentielle exige pour sa part la démission du Premier ministre.

Le président Michel Kafando a tranché après consultation des sages en maintenant Zida, mais la tension persiste.

(VOA Afrique)


Tags assigned to this article:
Burkina Faso

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils