Transport aérien: ECAir lance un emprunt obligataire pour consolider sa croissance

Transport aérien: ECAir lance un emprunt obligataire pour consolider sa croissance

Equatorial Congo Airlines (ECAir)

Equatorial Congo Airlines (ECAir)

La compagnie aérienne nationale, Equatorial Congo Airlines (ECAir) a lancé ce jeudi un emprunt obligataire d’un montant de 60.000.000.000 FCFA sur le marché financier de l’Afrique centrale avec comme arrangeur de l’opération la Financière.  

 Premier du genre émis par ECAir, mais aussi par la République du Congo, cet emprunt au taux brut de 6% court sur une durée de cinq ans (2016-2021).  Son objectif est, selon la directrice générale d’ECAIr, Fatima Beyina Moussa, de faire de cette compagnie à vocation sous-régionale, un acteur majeur et définitif du ciel africain, dans le cadre de la mise en valeur du hub de Brazzaville.

 « L’utilisation du produit de cet emprunt nous permettra d’investir dans la flotte ; d’agrandir notre réseau ; d’ouvrir un centre de maintenance à l’aéroport Maya-Maya ; de renforcer notre centre de formation ECAir situé à Kintélé ; d’augmenter la flotte et ouvrir de nouvelles destinations », a précisé Fatima Beyina Moussa.

Selon elle, l’emprunt obligataire « ECAir 6% brut 2016-2021 » va donner à cette compagnie nationale une garantie pour consolider son assise. Cela en fonction de sa vision de devenir une compagnie aérienne leader et de référence au niveau de la sous-région d’Afrique centrale où elle dessert déjà régulièrement Libreville et Douala, en attendant l’ouverture prochaine des lignes vers N’Djamena et Bangui.

« Dans le cadre de la baisse du prix de pétrole, principale source de financement, de l’Etat, l’emprunt est une bonne manière de se procurer de l’argent auprès des financiers et des épargnants privés », a relevé la directrice générale d’ECAir.

Bénéficiant par ailleurs de la garantie du gouvernement en cas de non-paiement, cet emprunt, a indiqué le directeur général de la Financière (une société de bourse créée en 2013), Innocent Dimi Nianga, est celui disposant d’un taux le plus élevé jamais utilisé dans la sous-région où le taux moyen habituel est de l’ordre de 5%. Pour lui, cet emprunt est une opportunité offerte et une valeur ajoutée pour le Congo puisqu’il contribue à l’amélioration du marché financier.

Avec une valeur nominale de 100.000 FCFA, l’emprunt ECAir 6% marque une volonté de cette compagnie de lever des fonds pour ses besoins d’investissement qui épargne l’Etat, actionnaire principal,  dans le financement permanent de ses activités et de son développement.

Créée en 2011 avec la vision de devenir la compagnie aérienne de référence et faire de Brazzaville, grâce aux infrastructures construites, un grand hub aéroportuaire de la sous-région, la compagnie ECAir, qui compte à ce jour 700 employés, veut passer de la phase de croissance à celle de maturité.

Après cinq années de mise en service (2011-2016), la compagnie a déjà transporté plus d’un million de passagers et opère jusqu’à 136 vols hebdomadaires depuis Brazzaville vers Paris, Dubaï, Cotonou, Douala, Libreville, Bamako, Dakar, Pointe-Noire, Ollombo et Pointe-Noire.

Disposant à ce jour d’une flotte de sept appareils composée d’un Boeing 767-300 ; deux Boeing 757-200 ; deux Boeing 737-700 et deux Boeing 737-300, ECAir ambitionne d’acquérir, dans les prochains mois de nouveaux appareils, et étendre son ouverture vers Abidjan, Yaoundé, Bangui et N’djamena.

Dans sa volonté d’expansion, ECAir s’appuie sur l’expertise d’entreprises reconnues, comme le bureau d’études Luftansa Consulting pour l’expertise managériale et technique, la société PrivatAir qui l’accompagne dans diverses phases opérationnelles, Jetaifly et Luftansa Technik qui assurent la maintenance.

Guy-Gervais Kitina & Lopelle Mboussa Gassia


Tags assigned to this article:
CongoECairTransport aérien

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils