Togo : le ministre gambien des Affaires étrangères appelle Faure Gnassingbé à la démission

Faure GNASSINGBE

Faure Gnassingbé

Un message fort et peu commun entre Etats voisins. Ousainou Darboe, le ministre gambien des Affaires étrangères a sommé ce lundi le président togolais Faure Gnassingbé à démissionner immédiatement.

Dans l’entretien accordé à l’agence de presse Reuters, le chef de la diplomatie gambienne va plus loin et demande à l’Union africaine et à la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) de persuader le président togolais à abandonner le pouvoir.

Des propos sans ambiguïté qui laissent entrevoir la position de Banjul dans la crise togolaise. Surtout qu’en janvier 2017, la Gambie a frôlé une crise meurtrière en raison du refus de l’ancien président Yahya Jammeh de céder le pouvoir à son successeur Adama Barrow, vainqueur de la présidentielle de décembre 2016.

Aidée de la force de la Cédéao, la Gambie avait alors pu faire pression sur Yahya Jammeh qui a finalement accepté un exil en Guinée équatoriale.

Au Togo, c’est un cas de figure différent, peut-être plus complexe et bien plus risqué. Depuis septembre, des manifestations se multiplient dans plusieurs villes du pays, exigeant une limitation non-rétroactive du nombre de mandats présidentiels, ainsi que la démission du président Faure Gnassingbé, à la tête du Togo depuis 2005, prenant la succession de son père, le général Gnassingbé Eyadéma, qui a dirigé le pays d’une main de fer pendant 38 ans.

Cette crise qui a déjà fait près de 17 morts et quelque 200 blessés, a vu défiler de nombreuses tentatives de médiation. Celles de l’OIF et du président Condé qui ont échoué ; celle du président béninois Patrice Talon et de la Côte d’Ivoire, toujours en cours. La dernière en date concerne l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Une délégation de la Commission Interparlementaire de l’organisation a été dépêchée au Togo où elle rencontre des membres de l’opposition.

Avec Africanews

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
Faure GnassingbéTogo

Related Articles

RDC: la loi électorale examinée au Parlement, une manifestation d’opposition réprimée

La police congolaise a dispersé violemment lundi à Kinshasa une manifestation dénonçant le projet de modification de la loi électorale,

Rwanda: feu vert des députés pour un 3e mandat de Paul Kagame

Les députés rwandais ont adopté jeudi à l’unanimité un projet de réforme de la Constitution permettant au président Paul Kagame

AUTO – PROCLAMATION Législatives 2017 : Ça chauffe à Evry où l’ami Valls dit avoir gagné avec « 139 voix » d’avance

Alors que des militants (adverses) criaient (« tricheur ! », « 49.3 ! ») pour parasiter son discours dans une ambiance électrique, Manuel Valls

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils