home Afrique, International Tchad : l’opposition menace de former un « gouvernement de salut national »

Tchad : l’opposition menace de former un « gouvernement de salut national »

Le président tchadien Idriss Déby.
Le président tchadien Idriss Déby.

Les candidats de l’opposition à l’élection présidentielle du 10 avril au Tchad menacent de former un « gouvernement de salut national » si la Commission électorale nationale indépendante (CENI) déclare gagnant le président sortant Idriss Déby Itno.

Les candidats « mettent en garde la CENI et le Conseil constitutionnel contre toute tentative d’avalise ce hold-up électoral (…), décident de ne pas reconnaître une institution issue de ce hold-up électoral et prennent la lourde responsabilité historique de se réserver le droit, le cas échéant, de mettre en place un gouvernement de salut public », précise un document lu à la presse mercredi par Mahamat Ahmat Allabo, leader et candidat du Parti pour les libertés et la démocratie.

Parmi les huit candidats ayant signé le document, il y a le chef de file de l’opposition, Saleh Kebzabo, et l’ancien Premier ministre Joseph Djimrangar Dadnadji.

Dix jours après la présidentielle du 10 avril, les résultats provisoires tardent à tomber.

Mardi soir, le président de la CENI, Royoumbaye Nadoumngar, a rassuré que les résultats provisoires seront publiés dans les 15 jours suivant le scrutin, comme l’exige le code électoral.

TAGS:

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils