home International Tanzanie: Le président suspend le ministre de l’Intérieur accusé d’alcoolisme

Tanzanie: Le président suspend le ministre de l’Intérieur accusé d’alcoolisme

John Magufuli
John Magufuli lors d’un meeting électoral à Dar es Salaam, 23 octobre 2015.

Charles Kitwanga, le ministre tanzanien de l’Intérieur a été suspendu vendredi par le président John Magufuli. La décision du Chef de l’Etat fait suite à un déplacement de Charles Kitwanga à l’Assemblée nationale en état d’ébriété.

En effet, dans une note publiée vendredi soir par le service de la communication de la présidence, le président de la République a décision de suspendre le ministre de l’intérieur Charles Kitwanga qui  serait allé au Parlement pour répondre aux questions des députés concernant son ministère en état d’ivresse.

Toutefois, le communiqué n’a pas précisé la date à laquelle le ministre était allé à l’Assemblée nationale quand il était ivre.
Mais Charles Kitwanga subit depuis de semaines, la pression des membres de l’opposition à l’Assemblée nationale siégeant dans la capitale tanzanienne Dodoma. L’opposition a demandé sa démission pour le fait que ministre serait profondément impliqué dans le scandale d’un contrat de 16,89 millions de dollars entre la police tanzanienne et l’entreprise privée Lugumi sur la fourniture de scanners d’empreintes digitales aux postes de police à travers le pays.

M. Kitwanga a insisté qu’il ne démissionnerait pas en raison de ce qu’il appelait des allégations sans fondement contre lui. Il l’a déclaré vendredi aux médias tanzaniens.

C’est la première fois que le président John Magufuli est arrivé au pouvoir il y a six mois, suspend un ministre de son poste.

TAGS:
Photo du profil de Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.

One thought on “Tanzanie: Le président suspend le ministre de l’Intérieur accusé d’alcoolisme

  1. Une telle decision serait historique au Congo du dictateur infatigable qui est lui meme l’incarnation des anti valeurs de toute sorte, corrupteurs/corrompus,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils