Congo : Une blague de mauvais goût fait perdre à l’UPADS ses deux sénateurs

  Décidément l’UPADS aime bien souffler le chaud et le froid. En effet, les élections sénatoriales organisées le jeudi 31 août ont donné à voir un parti membre de l’opposition vraiment en proie à une crise interne sérieuse. Elle s’est révélée au grand jour pendant le scrutin des sénatoriales dans le Département du Niari, à …

L’UPADS et l’UDH-Yuki, aucun des deux partis n’est légitime pour revendiquer le statut de chef de l’opposition

Le chef de l’opposition congolaise, poste prévu par la Constitution, entre l’UPADS de Tsaty Mabiala et l’UDH-Yuki de Guy-Brice Parfait Kolélas, aucun des deux partis n’est légitime pour revendiquer le statut de chef de l’opposition car les deux formations politiques ont obtenu huit sièges au Parlement. «Nous sommes à égalité, tant mieux. Maintenant, quelle sera …

Congo – L’UPADS demande la libération des prisonniers politiques

L’Union panafricaine pour la démocratie sociale (UPADS), principal parti de l’opposition congolaise, a demandé, à l’issue de son conseil national, tard dans la nuit de dimanche 31 juillet à Dolisie (troisième ville du pays, au sud), la libération des prisonniers politiques. « Nous demandons au Président de la République d’ordonner la libération sans conditions de …

Présidentielle au Congo – contestation des résultats: l’UPADS a jeté l’éponge

L’UPADS prend acte des résultats définitifs de la présidentielle du 20 mars 2016 annoncés par la cour constitutionnelle, et se dit prête pour les prochaines élections. L’Union panafricaine pour la démocratie sociale (Upads) a, dans une déclaration rendue publique le 07 avril à Brazzaville, dit avoir pris acte des résultats publiés par la Cour constitutionnelle …

Présidentielle au Congo: Pascal Tsaty-Mabiala désigné candidat de l’UPADS

Pascal Tsaty Mabiala, premier secrétaire de l’Upads, est le deuxième candidat d’opposition à se présenter face au président sortant, Denis Sassou Nguesso. L‘Union panafricaine pour la démocratie sociale (Upads), premier parti d’opposition au Congo, a annoncé dimanche à Brazzaville avoir désigné son candidat à l’élection présidentielle du 20 mars. Pascal Tsaty Mabiala, premier secrétaire du …

Congo : Pascal Tsaty Mabiala suspendu de toutes activités au sein de l’Upads

Dans une déclaration rendue publique le 5 janvier à Brazzaville, les cadres et dirigeants de l’Union panafricaine pour la démocratie sociale(Upads) qui se disent fidèles conservateurs des idéaux républicains et démocratiques de Pascal Lissouba, ont décidé de la suspension pure et simple du premier secrétaire de ce parti, Pascal Tsaty Mabiala. Ils reprochent à ce …

Congo : la base de l’Upads exige le recadrage de l’action politique du premier secrétaire

Un malaise plane au sein de l’Upads. La base du parti demande un recadrage de l’action politique du premier secrétaire, Pascal Tsaty Mabiala. Norbert Mfikou, membre du bureau politique du parti et Vice-président de la coordination de ce parti à Pointe-Noire s’est voulu porte-voix de la base, à travers une lettre adressée au premier secrétaire …

Pose de la première pierre de construction du siège de l’Upads à Dolisie

  La première pierre de construction de l’immeuble devant abriter la Fondation PASCAL LISSOUBA et le siège de l’union Panafricaine de la Démocratie Sociale(UPADS) à Dolisie a été posée, le 5 septembre dernier dans cette localité par le premier secrétaire de ce parti politique, M. Pascal Tsati Mabiala , au cours d’une cérémonie qui a …

Congo : Pascal Tsaty Mabiala interdit de quitter Brazzaville pour Paris

Un haut responsable du premier parti de l’opposition congolaise s’est vu interdire lundi soir par la police d’embarquer à bord d’un vol Air France au départ de Brazzaville pour Paris, a-t-on appris mardi de sources concordantes. « Les policiers m’ont dit verbalement que j’étais interdit de sortir du territoire national, sans autre explication. Ils ne m’ont …

Congo – Upads : Kignoumbi Kia Mboungou et Clément Mouamba sanctionnés

L’Union panafricaine pour la démocratie sociale (Upads) a suspendu, à titre conservatoire, Joseph Kignoumbi Kia Mboungou, Bilong Moungou et Clément Mouamba. Motif : avoir participé, contre l’avis du parti, aux consultations politiques initiées par le chef de l’État Denis Sassou N’Guesso. Les sanctions contre ces trois personnalités ont été prononcées par le Bureau politique de …