Station fruitière de Loudima : Eco-Oil et Rivulis signent leur premier contrat

Claude Wilfrid Etoka et Richard Klapholz Crédit photo : Fredy Mizelet by Flam Images

Claude Wilfrid Etoka et Richard Klapholz Crédit photo : Fredy Mizelet by Flam Images

La société congolaise a opté pour la société israélienne connue pour l’irrigation « goutte-à-goutte ». Le partenariat conclu, le 7 juin en France, lui permettra d’irriguer sept cents hectares du site installé dans le département de la Bouenza.

Claude Wilfrid Etoka et Richard KlapholzClaude-Wilfrid Etoka, président de Eco Oil Energie, a signé un partenariat ambitieux avec l’israélien Richard Klapholz, président directeur général de Rivulis-Eurodrip, un des leaders mondiaux de la micro-irrigation, à l’occasion du 70e anniversaire de l’indépendance et de l’ouverture de la saison croisée France-Israël.

C’est à l’issue de la table ronde portant sur « L’innovation au service de l’agriculture et du développement durable » que cet accord a été signé, à la Chambre de commerce et d’industrie de Paris, en marge de l’exposition et des conférences de la saison croisée France-Israël au Grand Palais, du 6 au 8 juin.

Aux termes du partenariat, Rivulis-Eurodrip va concevoir de bout en bout et installer une station fruitière de culture de mangues et d’oranges sur sept cents hectares en utilisant le système de micro-irrigation de Rivulis et en important trente-cinq mille semis d’Israël. L’usine de jus de fruits sera implantée sur le site.

Les deux entreprises vont lancer ce projet à grande échelle de micro irrigation au Congo, dans le département de Bouenza, à la station fruitière de Loudima, en cultivant les terres disponibles pour générer des sources d’approvisionnement alimentaire et une nouvelle industrie créatrice d’emplois.

Pour Richard Klapholz, « faire passer son exploitation à la micro-irrigation, c’est comme passer le permis de conduire, il ne faut pas lâcher tant qu’on n’a pas tout appris. Dans ce pays chaud et humide, il faut apprendre la maîtrise de l’eau ».

A ce jour, au Congo, sur dix millions d’hectares de terres fertiles, quatre cent mille hectares seulement sont cultivés. L’objectif d’Eco-Oil, en appui du Programme Ecoplus, est de mettre en culture un million d’hectares d’ici à 2020, mais dans un cadre de développement durable.

Le président directeur général d’Eco-Oil, dont l’objectif à long terme est de réduire la dépendance alimentaire du Congo en respect de la responsabilité sociale des entreprises, a salué l’introduction de la micro-irrigation à Loudima. « Rivulis va révolutionner le secteur agricole au Congo car la micro-irrigation peut s’appliquer à toutes sortes de cultures, grandes cultures, arbres fruitiers… », s’est-il réjoui.

« Un début très prometteur », a indiqué Eric Raulet, directeur du développement et des projets Eco-Oil.

Marie Alfred Ngoma 

Adiac-Congo

Adiac-Congo

L’Agence d’information d’Afrique Centrale


Tags assigned to this article:
Claude Wilfrid EtokaCongoEco-oil

Related Articles

Congo : une plateforme à la recherche du consensus pour 2016

Au Congo-Brazzaville, le pouvoir et l’opposition sont loin d’avoir trouvé un compromis au sujet du changement de la Constitution qui

Les confessions religieuses appelées à préserver la paix au Congo

Le député maire de la ville de Brazzaville, Hugues Ngouélondélé a invité, le 22 décembre, les responsables des églises toutes

Congo : suspension temporaire des vols d’ECAir en domestique

La compagnie nationale aérienne, Equatorial Congo Airlines (ECAir) va suspendre, jusqu’à mi-juillet 2016, ces vols domestiques, notamment entre Brazzaville et

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils