Solution de sortie de crise au Bénin : Talon envoie un émissaire chez Sassou Nguesso pour des conseils

Patrice Talon

Le Président Patrice Talon

Dans la recherche de solution pour la sortie de la crise post-électorale au Bénin, le président Patrice Talon a envoyé son ministre des Affaires étrangères et de la coopération chez son homologue du Congo-Brazzaville, Dénis Sassou-Nguesso pour ses sages conseils. Porteur d’un message du président Patrice Talon, le ministre béninois des Affaires étrangères Aurélien Agbénonci a rencontré le président du Congo Brazzaville Dénis Sassou Nguesso ce vendredi 3 mai 2019. 

Ce message a trait à la situation post-électorale qui prévaut actuellement au Bénin. Le ministre est allé solliciter les sages conseils de président Sassou Nguesso pour trouver la solution de cette crise naissante qui met à mal la démocratie béninoise citée par le passé. A sa sortie de cette audience, le ministre Aurélien Agbénonci a affirmé que le Bénin a «un processus électoral qui s’est passé dans des conditions où les partis de l’opposition n’ont pas voulu observer les règles que eux-mêmes avaient voté au parlement». Selon le ministre, le gouvernement du Bénin travaille à régler cette situation.

Il relève qu’il y a eu quelques débordements mais «nous sommes, bien entendu sous le leadership du président Patrice Talon, en train de travailler pour que tout rentre très tôt dans l’ordre». Il a expliqué que le président Sassou Nguesso est «un grand frère du président Talon, c’est son ami». Il a rassuré que les relations de coopération entre les deux pays sont d’excellentes relations. Voilà pourquoi le président a tenu à envoyer des émissaires pour expliquer à son frère ce qui se passe. «Cela nous permet de recueillir les conseils de sagesse du président Sassou», a conclu le ministre Aurélien Agbénonci.

Avec La nouvelle tribune

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.



Related Articles

Rwanda: Paul Kagame réélu président avec près de 98% des voix

Le chef de l’État sortant Paul Kagame, qui dirige le Rwanda d’une main de fer depuis 23 ans, a obtenu

Congo: le PCT va-t-il opter pour une révision de la Constitution?

Après avoir consulté sa base et ses organisations affiliées, le Parti congolais du travail (PCT, au pouvoir), va enfin donner

Brazzaville: la police a dispersé la conférence de presse de l’opposition IDC-FROCAD

La pression policière reste intense sur les opposants congolais. Alors que les leaders de l’opposition étaient en réunion préparatoire pour

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils