Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
post
Filtrer par catégorie
À la une
Afrique
Angola
Art & Culture
Brazzaville
Cameroun
Can 2015
Can 2017
Centrafrique
Congo
Économie
Gabon
International
Les régions
Les voisins
Pointe Noire
Politique
RD Congo
Sport

Sénégal – Jugé pour escroquerie : Un «faux fils» de Denis Sassou-Nguesso risque 3 ans ferme

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

[GARD align=« center”]

Le Palais de justice de Dakar, Sénégal, le 21 septembre 2015.
Le Palais de justice de Dakar, Sénégal, le 21 septembre 2015.

En se faisant passer pour le fils du président congolais, Denis Sassou-Nguesou, Eriel Ramdas Nzobadila Malonga dit Enriqué Nguesso, risque trois(3) ans de prison. Il a soutiré de fortes sommes d’argent à une dizaine d’étudiants en leur faisant miroiter des bourses pour le Canada. 

Eriel Ramdas Oba Nzobadila alias Enriqué ressortissant Oba Nguesso est âgé de 23 ans à peine. A Dakar où il s’est établi pour mener ses activités délictuelles, il se fait passer pour le fils de Denis Sassou Nguesso, président de la République du Congo – Brazzaville.  Pour ce faire, il a créé une agence de voyage dénommée « Ricia Voyages » sise à Ngor – Almadies, non pas pour aider les gens dans leurs formalités de voyage, mais pour les escroquer. 

C’est ainsi qu’il a été contacté par plusieurs étudiants qui voulaient partir au Canada. Il leur demandait ainsi 2,5 millions de francs CFA en échange du visa sans compter les frais de démarches estimés entre 600. 000 et 800 000 mille francs CFA. Au total, plus de 12 millions ont été versés par douze (12) étudiants. 

[GARD align=« center”]

Malheureusement pour lui, un de ses compatriotes va le dénoncer faisant ainsi plomber son deal.

Arrêté par la gendarmerie, plusieurs victimes se sont présentées par la suite au poste de Ngor réclamant leur argent avant de porter plainte contre M. Malonga. 

A la barre, le prévenu a déclaré qu’il travaille avec des partenaires qui résident en Afrique du Sud et au Canada pour aider les jeunes étudiants dans l’obtention de bourses d’études et dans leurs démarches. A l’audience, il s’est engagé à rembourser les victimes. 

Lors de son arrestation, 26 passeports ont été saisis. Le juge a requis, de ce fait, trois (3) ans de prison ferme. Il sera fixé sur son sort le 30 novembre prochain. 

Avec Pressafrik

[GARD align=« center”]

Laissez un commentaire