home Politique Selon Okombi Salissa, « Une lutte acharnée avait été menée contre le Président Lissouba »

Selon Okombi Salissa, « Une lutte acharnée avait été menée contre le Président Lissouba »

Pascal Lissouba
L’ancien président Pascal Lissouba (31 août 1992 – 25 octobre 1997)

L’ancien ministre de Denis Sassou N’guesso,  André Okombi Salissa, député du Parti congolais du travail (PCT) dans la circonscription unique de Lékana, département des Plateaux, a rendu publique une déclaration, le 11 juillet, à son domicile de Brazzaville pour demander au peuple congolais de prendre ses responsabilités face aux manœuvres du PCT, soupçonné de vouloir changer la constitution pour se perpétuer au pouvoir.

Selon l’ancien ministre de Denis Sassou N’guesso qui était accompagné de ses compagnons du Front pour le respect de l’ordre constitutionnel et l’alternance démocratique (FROCARD)

«  Une lutte acharnée avait été menée contre le Président Pascal LISSOUBA, qui avait été élu de façon libre et transparente, pour l’empêcher de confisque le pouvoirs de l’Etat. C’était une lutte sans merci! Tous les moyens avaient été utilisés contre lui. »

 » Le Président Pascal LISSOUBA, ce grand homme, plus souvent mal compris que mal intentionne, n’a jamais, mais absolument jamais rien fait pour revenir au pouvoir. Il n’a jamais acheté une seule munition, une seule arme, pour reconquérir le pouvoir. Tous les Congolais le savent. Personne n’a jamais démontré le contraire. « 

 » Nous devons aujourd’hui reconnaître que les années de tranquillité relative que nous connaissons depuis plus de quinze ans maintenant, ne sont pas seulement le fait de ceux qui s’autoproclament à longueur de journée chantre de la paix, mais le fait que des hommes comme, Pascal LISSOUBA, Jean-Pierre TCHYSTERE TCHICAYA, André MILONGO, Bernard KOLELAS, Joachin YHOMBI OPANGAUTT, ont privilège l’intérêt général dans des situation complexes que notre pays a connues.  » 

 » Depuis lors, ces hommes, chacun à sa façon, ont tous été des artisans de la paix. C’est aussi grâce à eux, qui n’ont jamais mobilise leurs carnets d’adresse et leurs base ethniques respectives, que nous avons été en paix pendant toutes ces années. « 

Nous devrons tous être prêts, chacun où il se trouve. Il n’y a pas de petits efforts à fournir quand nous sommes nombreux à les fournir. A l’intérieur ou à l’extérieur, au sein en dehors de l’Etat, soyons prêts à agir.

 » Il y a eu le printemps arabe, avant lui il y avait eu le Madagascar. Le tour du Burkina Faso est passé. Les peuples ont gagné, la RDC a résisté. Le peuple a dit non. Les Burundais refusent de se laisser démonter, je leur souhaite plein succès. Le tour du Congo viendra et il est entrain d’arriver. Approprions- nous la leçon du philosophe SÉNÈQUE : « Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles difficile « 

Soyons prêts à agir pour l’avenir de notre pays.

 

TAGS:
Photo du profil de Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils