Selon le député Jean Claude Ibovi, Le Congo est actuellement très mal géré

Jean-Claude Ibovi

Le président du Mouvement pour la démocratie et le progrès (MDP/majorité présidentielle), Jean-Claude Ibovi

Le président du Mouvement pour la démocratie et le progrès (MDP/majorité présidentielle), Jean-Claude Ibovi a déclaré récemment à Brazzaville, que le « Congo est actuellement très mal géré ».

«Le Congo ne connaît pas un problème de ressources, mais celui de la gouvernance publique. Le gouvernement devrait élaborer un collectif budgétaire pour justifier la destination des fonds publics accumulés entre-temps », a déclaré Jean Claude Ibovi.

On rappelle que la chute des prix des matières premières, notamment le pétrole, a occasionné une crise financière dans plusieurs pays du monde. Et, les pays de la CEMAC ne sont pas épargnés. C’est le cas du Congo-Brazzaville où la crise a touché tous les secteurs d’activités partant du public au privé.

Et pourtant, le pays avait 4.000 milliards de francs CFA de budget annuel, 5% de taux de croissance et 1.000 milliards d’épargne budgétaire en 2013.

Abordant la crise qui paralyse le département du Pool (sud) depuis avril 2016, Jean-Claude Ibovi a salué la décision du président congolais, Denis Sassou Nguesso qui s’inscrit dans le cadre du retour définitif de la paix dans le Pool.

«Il était temps que le président Denis Sassou Nguesso prenne son courage pour mettre un terme à la crise du Pool que d’aucuns ont voulu transformer en un fonds de commerce », a révélé le président du MDP avant de déplorer le fait que cet acte salutaire intervient avec un léger retard pendant que cette crise a occasionné plusieurs pertes en vies humaines.

Germaine Mapanga 

Les Echos du Congo Brazzaville

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
CongoJean Claude Ibov

Related Articles

«Nguirisation» supposée de Guy-Brice Parfait Kolélas: c’est «de la calomnie pure»

Suite aux accusations portées contre plusieurs membres de l’opposition, toutes plateformes confondues, notamment Mathias Dzon, Pascal Tsati-Mabiala et Guy-Brice Parfait

RDC: l’opposant Tshisekedi exige la présidentielle et le départ de Kabila avant fin 2016

L’opposant historique en République démocratique du Congo Étienne Tshisekedi a exigé dimanche la tenue de la présidentielle d’ici la fin

Claudine Munari aurait démissionné du gouvernement pour soutenir le « dialogue alternatif »

Il fallait s’y attendre car depuis quelques jours l’information de la démission de Claudine Munari courait dans les milieux politiques

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils