Sécurité publique au Congo: interpellation de 310 personnes

Sécurité publique au Congo: interpellation de 310 personnes

Image d’archive|DR

Image d’archive|DR

310 personnes interpellées dont 180 à Pointe-Noire et 67 à Brazzaville; cinquante accidents de route dont cinq mortels pour huit décédés, tels sont, entre autres, les faits enregistrés pendant la période allant du 1er au 3 janvier sur toute l’étendue du territoire national.

Lancée le 19 décembre dernier à Mayanga, dans le 8earrondissement de Brazzaville, Madibou, l’opération Tranquillité 2015, visant à sécuriser la période de Noël et de Nouvel An est arrivée à son terme. Le porte-parole de la police, le colonel Jules Monkala-Tchoumou, qui a présenté le 5 janvier,  le bilan de la période de fête de Nouvel An, à la presse, s’en est réjoui. « Nous pouvons nous réjouir de ce que les fêtes de fin d’année se sont déroulées dans un climat de quiétude, dans une ambiance festive et sans incident majeur », s’est-il ravi.

En effet, selon le porte-parole de la police, le dispositif sécuritaire mis en place a fonctionné convenablement. Car sur l’ensemble du territoire national, cinq infractions seulement ont été commises par des délinquants organisés en bandes. « Comme vous le savez, nous avons eu à faire encore à quelques manifestations du phénomène bébés noirs, des rixes sur la voie publique, quelques cas de consommation  de la drogue, des atteintes aux personnes et aux biens ainsi qu’aux infractions au code de la route », a poursuivi Jules Monkala-Tchoumou.

Commentant les chiffres évoqués, le porte-parole de la police a rappelé que le nombre de 180 personnes interpellées à Pointe-Noire est en nette progression par rapport à celui de la période de Noël. Quant à Brazzaville, les 67 délinquants arrêtés sont moins importants que ceux de la période de la fête de la nativité, où 210 personnes avaient été mises aux arrêts dont la majorité était des « bébés noirs ». Quant aux autres bandits arrêtés, il y en a eu 29 dans la Sangha, 24 dans la Likouala, quatre dans la Cuvette et deux dans la Cuvette-Ouest.

S’agissant des accidents, sur les 50 enregistrés, Brazzaville occupe la première place avec 26 dont un mortel pour trois décédés. Avec onze accidents dont deux mortels pour deux décédés, Pointe-Noire arrive en deuxième position, tout juste devant le Niari qui a enregistré six accidents, causant la mort de deux personnes. Le seul accident de voie ferrée qui s’est produit dans la Bouenza a occasionné la mort d’une personne. Des accidents ont été également signalés dans les départements de la Cuvette et de la Lékoumou sans occasionner des pertes en vies humaines.

Rappelons que le bilan exhaustif de l’opération Tranquillité 2015 sera fait prochainement par le directeur général de la police, le général Jean François Ndenguet. Cependant, le colonel Jules Monkala-Tchoumou a rassuré la population que toutes les missions de lutte contre la criminalité, de protection des personnes et des biens, de lutte contre l’immigration clandestine, contenues dans cette opération, continueront. « Il est donc du devoir de la police de veiller au bon ordre; de garantir la paix, la tranquillité et la sécurité ; de protéger les citoyens et leurs biens. La lutte contre le phénomène de « bébés noirs » et les violences scolaires se poursuivra, et il n’y a pas de raisons que cela soit autrement, même si l’opération s’est arrêtée. Le travail doit se poursuivre pour préserver les acquis de cette opération, donner la paix et la sécurité aux Congolais et à tous ceux qui vivent au Congo », a conclu le porte-parole de la police.  

©Adiac-Congo

 


Tags assigned to this article:
CongoSécurité publique

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils