home Brazzaville, Congo, Politique Scrutin présidentiel au Congo: le gouvernement décrète « journée ville morte » le 20 mars

Scrutin présidentiel au Congo: le gouvernement décrète « journée ville morte » le 20 mars

vote de Brazzaville
Dans un bureau de vote de Brazzaville, le 15 juillet 2012|AFP

Par arrêté n°2502 du 16 mars 2016, le ministre de l’Intérieur et de la décentralisation, Raymond Zéphirin Mboulou a interdit la circulation automobile et  certaines activités sur toute l’étendue du territoire national, le dimanche  20 mars, jour du vote.

Sont également interdits le port des armes de toute catégorie sauf autorisation particulière, les manifestations sur la voie publique et  les attroupements, la tenue des marchés, l’ouverture des débits de boisson, bars dancing et night-club.

L’interdiction relative à la circulation automobile ne s’applique pas aux véhicules des corps diplomatiques et consulaires.

Des laissez-passer seront délivrés par les autorités compétentes aux catégories de personnes suivantes : les personnels électoraux ; les observateurs électoraux nationaux et internationaux ; les personnes impliquées dans l’organisation de l’élection ; les personnels de la force publique impliqués dans la sécurisation de l’élection ; les personnels de garde des établissements sanitaires et des pharmacies ; les personnels des boulangeries, croissanteries et restaurants  et les personnels des services d’urgence et secours.

Ces interdictions concernent également les équipes de campagne des différents candidats. Toutefois, les candidats à l’élection présidentielle pourront bénéficier d’un sauf-conduit spécial leur donnant droit de se déplacer uniquement jusqu’à leur bureau de vote. Les agents de la force publique commis à la sécurisation de l’élection présidentielle sont chargés de veiller à la stricte observation des dispositions du présent arrêté.

 Roger Ngombé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils