Sassou Nguesso, pourra donc encore, en théorie, passer 15 ans à la tête du pays

Sassou Nguesso, pourra donc encore, en théorie, passer 15 ans à la tête du pays

Le président congolais Denis Sassou Nguesso fait une déclaration aux médias après avoir voté, le 25 octobre 2015 à Brazzaville

Le président congolais Denis Sassou Nguesso fait une déclaration aux médias après avoir voté, le 25 octobre 2015 à Brazzaville

Au Congo, la nouvelle constitution adopté lors du réferendum doit entrer en vigueur après sa promulgation par le président de la République. Le texte fait sauter deux verrous: l’âge et le nombre de mandats.

Mais d’autres changements institutionnels sont apportés par la nouvelle constitution.

Première innovation la nouvelle loi fondamentale du Congo comporte deux cent quarante-six articles répartis en 21 titres. Alors que celle de 2002, encore en vigueur n’en prévoyait que 191. La durée du mandat présidentiel est ramenée de 7 ans à 5 ans. Mandat renouvelable deux fois, soit une fois de plus qu’actuellement.

D’après le nouveau texte, Denis Sassou Ngesso, âgé de 72 ans, pourra donc encore, en théorie, passer 15 ans à la tête de son pays. Petit calcul: il aura 87 ans en 2031, date de la fin son dernier quinquennat possible, s’il se présente et est réélu l’année prochaine.

Pour en savoir plus sur les innovations apportées dans la nouvelle constitution.

Ecoutez le point fait par Eric Topona.


No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils