home Brazzaville Sassou N’Guesso lance les travaux de construction des voies d’accès au stade de Kintélé

Sassou N’Guesso lance les travaux de construction des voies d’accès au stade de Kintélé

Le président de la République saluant la population après avoir lancé les travaux
Le président de la République saluant la population après avoir lancé les travaux

Le président de la République a procédé le 8 mai à Talangaï, dans le 6e arrondissement de Brazzaville, au lancement officiel et à la visite des travaux de construction des voies d’accès au complexe olympique de Kintélé qui abritera dans quelques mois les 11e Jeux africains, dits jeux du cinquantenaire.

Les travaux dont la fin est espérée dans dix-sept semaines concernent la construction de deux échangeurs au niveau du carrefour « Keba na virage » et d’un viaduc de 2×2 voies (3e sortie nord de Brazzaville. Toujours dans le même cadre, il s’exécute également deux autres projets de réhabilitation, d’élargissement et de réaménagement de la RN2 dans son tronçon rond-point Mikalou-pont Djiri ainsi que la deuxième sortie nord de Brazzaville. « C’est un ensemble d’ouvrages intimement intégrés, communiquant étroitement entre eux, qui se conçoivent pour créer une parfaite symbiose et une fluidité entre la ville de Brazzaville et l’épicentre des Jeux africains situés à 7 km », a indiqué le ministre chargé de l’Aménagement du territoire et de la Délégation générale aux grands travaux, Jean Jacques Bouya en présentant les ouvrages.

Selon lui, l’étude des voies d’accès au complexe de Kintélé a révélé qu’il est possible d’assurer en un temps record, l’acheminement de 35 000 spectateurs par bus en trois rotations, 25 000 par véhicules privés et 12 223 personnes par taxis. En effet, il est prévu la réalisation d’un premier échangeur à « Keba na virage » avec un passage supérieur permettant les échanges entre les avenues des Trois-Martyrs, Marien-Ngouabi et la troisième sortie nord. Un deuxième échangeur avec un passage supérieur sera construit à hauteur du ruisseau Kélékélé pour fluidifier les échanges entre la deuxième sortie nord et la troisième sortie. Les travaux réalisés actuellement à 45% par la société SGEC Congo pour un montant de 28,1 milliards FCFA, concernent aussi le réaménagement de l’avenue des Trois-Martyrs sur 660 m entre l’école Fleuve-Congo et le carrefour Keba na virage et la réalisation de la rampe d’accès sud du viaduc sur 1 km.

Quant à la construction du viaduc de 2×2 voies (3e sortie nord de Brazzaville), les travaux sont exécutés à 67% par la société China road & bridge corporation (CRBC) pour un montant de 102, 5 milliards FCFA. Ils portent, entre autres, sur la réalisation d’un ouvrage d’art de 7 km le long du fleuve-Congo, de type viaduc à travées indépendantes par poutres précontraintes. Il y est aussi prévu la réalisation de la rampe d’accès nord du viaduc sur 800 m. Le contrôle des deux lots est assuré par la société française Egis International.« Le viaduc permettra aux touristes et aux défenseurs de la nature de contempler la pittoresque et ressuscitée baie de Ngamakosso en passe d’être valorisée en ville du futur, dans un projet harmonieux. La réalisation de ce chantier est finalement venue ressusciter un site qui partait à l’abime et qui n’accrochait pas grand monde », a rappelé Jean Jacques Bouya.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

S’agissant des autres travaux, ils sont liés à la réhabilitation, l’élargissement et au renforcement de la chaussée existante circulable de 7 m à 9 m, avec création des arrêts de bus hors chaussée. Ceci sur la RN2, le tronçon rond-point Mikalou-pont Djiri sur une longueur de 14,30 km. Le chantier est exécuté à 35% par la société Andrade Gutierrez pour un coût de 40, 8 milliards FCFA et le contrôle est assuré par le bureau d’études Afri-Congo. Le dernier volet consiste au réaménagement de la deuxième sortie nord de Brazzaville. Il s’agit notamment du renforcement de la chaussée existante et la réfection des trottoirs et des équipements de la route dans la zone périurbaine, entre la rivière Kélékélé et le pont sur la Djiri. Le niveau d’exécution des travaux réalisés en duo par le groupement Colas pour un montant de 55, 3 milliards FCFA, est estimé à 20%.

Le ministre de l’Aménagement du territoire a enfin déclaré que le projet consistant à rallier le pont du Djoué au viaduc Kintélé, en passant par la Case de Gaulle, le restaurant Mami Wata, la Slog, le rond-point St Tropez, hôpital de Talangaï et « Keba na virage » permettra un rééquilibrage de l’agglomération. Il s’agira d’un basculement presque régulier des flux automobiles et humains portés par l’activité qui s’annonce vitale dans la désormais ville de Kintélé. « D’ici à quelques mois seulement, pour rallier Mpila, Talangaï et Kintélé à partir de Bacongo, on ne sera pas obligé d’affronter l’engorgement du CCF, Congo-Pharmacie, la Gare centrale, Dragage et consort. On s’affranchira tranquillement au bord du fleuve, en suivant la corniche », a conclu Jean Jacques Bouya.

>>> À lire aussi : 11è Jeux africains – Sassou N’Guesso –  « contre vents et marées, les Jeux doivent se tenir comme prévu »

Rappelons que les 11e Jeux africains sont prévus du 4 au 19 septembre à Brazzaville.

© Adiac-Congo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils