Russie: Poutine ajoute les préservatifs à la liste des produits interdits à l’importation

Russie: Poutine ajoute les préservatifs à la liste des produits interdits à l’importation

Image d’archive|DR

Image d’archive|DR

Le ministère russe de l’industrie et du Travail a annoncé la semaine dernière l’interdiction d’importer des préservatifs étrangers a indiqué Libération, qui précise que les capotes rejoignent les pansements et les béquilles parmi les produits occidentaux non désirés sur le sol russe.

Une décision incompréhensible dans une période où l’on constate que le nombre de séropositifs russes grossit. Le Guardian souligne que dans les 5 prochaines années, 2 millions de Russes pourraient être touchés par le sida. A titre de comparaison, quand on dénombre 3.000 nouveaux séropositifs par an en Allemagne, on en trouve 90.000 en Russie.

Un préservatif jugé « trop cher » pour les consommateurs

Mais selon le quotidien, Vladimir Poutine n’a que faire du préservatif étranger qui est trop cher pour nombre d’étudiants et citoyens russes à bas revenus. Il est face à un autre problème. D’une part le manque de préservatifs à bas coût disponibles, leur efficacité mais aussi le manque d’implication des consommateurs.
Le chef du Kremlin, cité par The Moscow Times, a déclaré que « si un étudiant a le choix entre acheter une bière et un préservatif, il achètera probablement une bière, car c’est moins cher».

(20 Minutes)


Tags assigned to this article:
économieembargoRussieunion européenne

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils