Robert Mugabe : « Nous sommes choqués et dégoûtés par ce qui s’est passé à Durban »

Robert Mugabe : « Nous sommes choqués et dégoûtés par ce qui s’est passé à Durban »

Robert Mugabe| Ph Reuters

Robert Mugabe| Ph Reuters

Robert Mugabe, président du Zimbabwe, a fustigé l’ »horreur » dont sont victimes les étrangers établis en Afrique du Sud.

« Nous sommes choqués, dégoûtés et avons en horreur ce qui s’est passé à Durban. Des Africains ont été délibérément brûlés à mort par certains membres de la communauté zoulou », a martelé le président en exercice de l’UA.

« Cela ne doit jamais se reproduire. Que cela ne se reproduise plus jamais en Afrique ou dans un autre pays. Nos peuples doivent être traités avec dignité sur le continent africain », a ajouté Robert Mugabe.

Au moins 300 personnes arrêtées

En trois semaines, les violences xénophobes, qui ont d’abord éclaté à Durban avant de s’étendre à Johannesburg, ont fait six morts et cinq mille déplacés, selon un bilan donné mercredi par la police sud-africaine.

Le ministre sud-africain de l’Intérieur a annoncé ce dimanche qu’au moins 300 personnes ont été arrêtées pour leur participation présumée aux violences xénophobes.

Les auteurs de ces violences accusent les étrangers de s’emparer des emplois disponibles en Afrique du Sud, où le chômage touche près de 40% des jeunes.

Par BBC

>>Lire aussi Robert Mugabe appelle les pays Francophone d’Afrique à arracher leur totale indépendance


Tags assigned to this article:
Robert Mugabe

6 comments

Write a comment
  1. youssouf diaby
    youssouf diaby 19 avril, 2015, 22:44

    Mais une chose est clair afrique du sud doit etre sanctionné par l’afrique, soit traduir a la justice, a la aile

    Reply this comment
  2. Mangofo Gabin
    Mangofo Gabin 20 avril, 2015, 06:19

    L’Afrique du Sud avait fait preuve de grandeur d’âme en abolissant l’Apartheid. Feu President Mandela est devenu de son et à titre posthume un modele à suivre en matiere de tolérance, de l’amour du prochain et des vertus democratiques. Une icone mondiale qui regardait l’Homme non pas pas couleur, sa nationalité, sa situation sociale mais comme un Humain semblable à soi même. Cet heritage profite au citoyen du monde membre du village planetaire. Il n’y a aucun interet que la RSA sorte de ce cannevas. Le roi ne voit pas le diable . Le Zulu est belliqueux certes , chasser le naturel, il revient aux galops. La violence est aussi l’arme des faibles. La xenophobie risque de fermer les portes de l’international en cultivant la haine, l’intolerance que nul ne reve de vivre ni ce siècle ci ni ceux à venir. Gabin Mangofo.

    Reply this comment
  3. SANOH
    SANOH 20 avril, 2015, 07:13

    Vraiment cè bizar apres on dit que les blanc n’aime pas les africains et ce que nous on aime entre nous les cadres préné vos disposition pour uni l’afrique sinon l’afrique ce n’est que de merdre janamar de voir qu’un noir trète un noir c’est dechevant

    Reply this comment
  4. Simon
    Simon 20 avril, 2015, 15:21

    Je souhaite de tout coeur que l apartheid revienne dans ce pays , les blancs ont vraiment vu juste

    Reply this comment
  5. ken mukendi
    ken mukendi 21 avril, 2015, 06:50

    nous attendons la justice africaine, la justice soiet faite pour ce crime

    Reply this comment
  6. Hervé Brice
    Hervé Brice 28 avril, 2015, 20:39

    Je comprend maintenant pourquoi les blancs ont géré de mains de maitre ce peuple, eux seuls en avaient la solution.

    Reply this comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils