Retour des SMS et de l’internet sur les téléphones à Brazzaville

Retour des SMS et de l’internet sur les téléphones à Brazzaville

Image d’archive| Will Boase/Bloomberg via Getty Images

Image d’archive| Will Boase/Bloomberg via Getty Images

Il a fallu attendre une bonne dizaine de jours, depuis le 19 octobre, pour enfin retrouver la modernité. Et comment donc envisager autrement faire évoluer les institutions et ne pas avoir internet sur les mobiles? Notre 3G est de retour de même que les messageries. Les usagers des téléphones portables sont plus que satisfaits, même s’ils veulent savoir pourquoi les sociétés de téléphonie mobile ont arbitrairement marché sur leur droit, celui de communiquer librement! Donc c’est eux qui payent abonnement là ou bien politiciens?

Le bip d’un téléphone annonce vers midi, ce vendredi 30 octobre, le retour des SMS tant pleurés à Brazzaville. Le message, simple, annonce le match ce soir, Rennes-PSG dans le cadre de la 11e journée du championnat de France. Le SMS est vite transféré et diffusé sur plusieurs autres téléphones à Brazzaville et dans les départements. Réactions hésitantes et retardées. Mais pourquoi? « Je n’y croyais plus. Dans ce pays, on fait des choses sans expliquer. Ces sociétés de téléphonie mobile nous prennent pour leurs cochons. Ils disent que c’est le gouvernement qui en a décidé ainsi, donc c’est lui qui nous paye l’abonnement? « , s’enflamme déjà un usager.

Un autre, à Pointe-Noire, dit avoir perdu la sonnerie de sa messagerie. « Si bien que quand les messages arrivaient, je regardais le téléphones de ma femme qui était tout près. Je ne pouvais m’imaginer que c’étaient mes propres messages. Franchement si cela avait encore duré, on serait comme dans le moyen âge, prenant le téléphone pour un simple miroir », souligne avec grand rire l’abonné.

Finalement, plus de peur que mal et mieux vaut tard que jamais, les SMS sont revenus en même tant que l’internet mobile. Notre fameuse 3G est à nouveau à portée de mains. Les jeunes vont certainement en abuser avec les images de tous genres. Au moins, le vent du référendum est passé, celui qui était à l’origine de toutes les idées et critiques publiées nuit et jour sur Facebook. Et paff, qui nous a conduit à la coupure!

Reste le signal de RFI, la radio Mundial! Celui-ci a dans la foulée été coupé, et les auditeurs, surtout ceux de Brazzaville, ne s’en sont jamais rendus compte. En fait, ils se sont rapidement connectés sur la 105 FM, la fréquence de Léopoldville, la capitale d’en face. Eux aussi, lorsque Lambert Mende avait passé le coup de machette sur leur fréquence, ils était automatiquement passés sur notre 93.2 FM. Décidément « Kisasa-Brazza ezali mboka moko », chantait Stervos Niarkos, Vieux Niarka!

Par Arsène SEVERIN


Tags assigned to this article:
BrazzavilleInternettéléphones

1 comment

Write a comment
  1. BONGUISSA
    BONGUISSA 30 octobre, 2015, 21:44

    Ils prennent les congolais pour des demeurés.Comme par hasard, le pseudo referendum passé, à l’écart des médias , on rétablit internet….. ou ils sont cons et nuls ou ils sont vraiment cyniques et criminels …… à telle allure ,pendant encore 15 ans avec les mêmes , on reviendra au feu de bois ……

    Reply this comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils