Réseau fibre optique : Brazzaville et Kinshasa bientôt interconnectées

Réseau fibre optique : Brazzaville et Kinshasa bientôt interconnectées

Installation du câble à fibre optique le long d’une avenue de la commune de la Gombe le 20/11/2013 à Kinshasa.

Installation du câble à fibre optique le long d’une avenue de la commune de la Gombe le 20/11/2013 à Kinshasa.

Les deux villes ont signé le protocole d’accord d’exploitation le 28 avril à Brazzaville. Il permettra à la Société Congo télécom (Congo-Brazzaville) et à la Société congolaise des postes et télécommunications (SCPT) de la République démocratique du Congo d’améliorer les offres des services Internet entre les deux pays.

Côté Brazzaville, l’accord a été paraphé par l’administrateur de Congo télécom, Akouala. Côté RDC, c’est le directeur général de la SCPT, Didier Musseté, qui s’est mobilisé.  L’accord signé est l’aboutissement d’un long processus enclenché depuis quelques années avec à la clé la pose, en 2012, du câble à fibre optique sous fluvial.

Derrière cet accord, on peut lire une stratégie technique conjointe mise en place par les deux opérateurs historiques des deux pays. Objectif : permettre à ces deux réseaux, bien qu’autonomes, de restaurer le système WCS. Ceci, pour prévenir des défaillances ou des pannes techniques entre Kinshasa et la station d’atterrage de Mouanda et entre Brazzaville et la station d’atterrage de Matombi à Pointe Noire.

« Cette liaison à fibre optique permettra d’interconnecter les réseaux des télécommunications installés dans nos deux États et d’échanger des flux importants de trafic de voix, des données, des images sous la supervision de nos deux opérateurs historiques », a précisé l’administrateur de Congo télécom, Akouala.

Ce projet, communément apprécié par les deux pays, vise un certain nombre d’objectifs, entre autres : renforcer la coopération Sud-Sud ; créer les conditions optimales pour une meilleure insertion des deux pays dans le monde de l’information. Cette interconnexion vise à renforcer la dynamique de l’économie numérique entre les deux Congo mais aussi, et surtout, de fiabiliser leur réseau. La mise en œuvre effective de ce projet est est très attendue par les populations d’autant plus qu’il permettra de réduire sensiblement les coûts d’Internet et de l’ensemble des services connexes comme l’a expliqué le directeur général de SCPT, Didier Musseté.

© Adiac-Congo


Tags assigned to this article:
Brazzavillefibre optiqueKinshasa

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils