Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Afrique

RDC: une ONG demande aux autorités de restituer le corps d’un opposant

L'opposant Rossy Mukendi

L’opposant Rossy Mukendi évacué par une équipe de la Croix-Rouge après avoir été blessé par un tir des forces de l’ordre, lors d’une marche à Kinshasa contre le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila, le 25 février 2018 en RDC afp.com – John WESSELS

L’organisation congolaise Voix des sans voix (VSV) a exhorté mercredi les autorités de Kinshasa à restituer le corps de l’opposant Rossy Mukendi, tué il y a deux mois lors de la répression d’une marche anti-Kabila dans la capitale.

La Voix des Sans Voix pour les droits de l’Homme (VSV) est « vivement préoccupée par la prise en otage qui ne dit pas son nom par les autorités congolaises du corps de monsieur Rossy Mukendi Tshimanga », tué le 25 février, écrit-elle dans un communiqué.

« Nous demandons aux autorités de donner l’accès libre aux membres de la famille de Rossy au corps de ce dernier en vue de l’identifier et de leur permettre de lui organiser dans un bref délai des obsèques dignes », a déclaré à l’AFP Rostin Manketa, directeur exécutif de la VSV.

Il n’est pas normal que les autorités congolaises « s’approprient indument le corps de l’activiste Rossy Mukendi qu’elles n’ont pas voulu, pourtant, protéger de son vivant », a-t-il ajouté.

Principale ONG de défense des droits de l’Homme en République démocratique du Congo (RDC), la VSV a en outre « dénoncé fermement les intimidations et menaces » contre la famille du défunt « de la part d’ inconnus se réclamant des services de sécurité ». C’est « inadmissible », selon VSV.

L’AFP n’a pu joindre dans l’immédiat les autorités congolaises sur ces accusations.

Le bureau des Nations unies aux droits de l’Homme en RDC devait rencontrer mercredi la famille du défunt.

« C’est après cette réunion que je pourrais faire les démarches qui s’imposent pour obtenir et faciliter la récupération du corps », a déclaré à la presse Abdoul Aziz Thioye, directeur du de ce bureau de l’ONU.

Rossy Mukendi, 35 ans, initiateur du mouvement « Collectif 2016 », a été tué par balle le 25 février dans la répression de la marche organisée par des catholiques en RDC contre le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila.

Par l’AFP

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils