Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

RD Congo

RDC – Présidentielle 2016 : les Lushois ont déjà plébiscité Katumbi

l'ancien gouverneur  du Katanga, Moïse Katumbi, lors d'une interview, le 2 juin 2015 à Lubumbashi, en RDC|AFP

l’ancien gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi, lors d’une interview, le 2 juin 2015 à Lubumbashi, en RDC|AFP

La population du chef-lieu de l’ex-Katanga pousse l’ancien gouverneur à se prononcer sans tarder sur sa candidature à la prochaine joute présidentielle.

Absent depuis plusieurs semaines dans son fief de Lubumbashi, le dernier gouverneur du Katanga avait, de ce fait, laissé ses anciens administrés sur leur soif en entretenant le vide qu’imposait son déplacement au Japon. Alors qu’il était allé accompagner son club, le TP Mazembe, à Ossaka où il était censé représenter le continent au mondial des clubs, Moïse Katumbi était toujours présent dans les esprits. Même à distance, il communiait avec les siens. Comme il fallait s’y attendre, son retour à Lubumbashi a été  plus qu’un plébiscite pour cet homme d’exception qui, au fil des années, s’est forgé une voie, une identité, une popularité, un style et un avenir politique.

« Moïse président ! », scandaient à tue-tête les Lushois contents de retrouver leur leader politique après une absence prolongée. En effet, il n’avait pas pris place à bord de l’avion qui avait raccompagné son club au pays préférant mettre à profit son séjour à l‘étranger pour nouer des contacts utiles. C’est seulement le 26 décembre qu’il a regagné Lubumbashi presque incognito. D’après ses proches, il avait préféré revenir sur la pointe des pieds  juste pour éviter les ennuis que lui entraînent souvent des retours en fanfare. Face aux restrictions de l’espace politique de ces dernières heures, la stratégie ainsi concoctée était donc bien pensée. Mais c’était sans compter avec ses nombreux partisans qui l’ont surpris dans une librairie. La nouvelle du retour de Moïse s’est  répandie alors aussitôt dans tout Lubumbashi comme une trainée de poudre.

En un temps deux mouvements, racontent les témoins, l’ex-gouverneur était pris dans l’étau d’une foule en liesse. Les activités se sont arrêtées, le temps d’un éclair, dans la ville cuprifère. Car tout le monde cherchait à le voir, à le toucher. Le bain de foule spontané a pris alors les contours d’un vrai plébiscite pour le président du TP Mazembe poussé à se prononcer sans tarder sur sa candidature à la présidentielle de 2016. La foule n’a pas cessé de scander à tue-tête « Moïse, président ! ».  Le message était clair et facile à décrypter.

Avec une popularité débordant les limites de son Katanga, Moïse Katumbi a acquis aujourd’hui une stature véritablement nationale. Lauréat de Blak Stars of Africa en 2012, celui que les lecteurs de Jeune Afrique ont récemment plébiscité l’Africain de l’année 2015 est capable de drainer des foules  du nord au sud, de l’est à l’ouest en passant par le centre du pays. Il présente, pour ainsi dire,  les atouts d’un potentiel présidentiable. Après le suspense entretenu à la suite de sa démission du poste de gouverneur du Katanga et de son retrait du PPRD, l’heure est venue pour lui de se prononcer sur ses réelles ambitions politiques.  

Alain Diasso
1 Comment

1 Comment

  1. Armanad

    2 janvier 2016 at 7 07 42 01421

    Il mérite d’être president ou candidat, mais il ne peu pas agir dans la precipitation

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

  Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils