RDC : Moïse Katumbi autorisé à quitter le pays pour des soins médicaux

RDC : Moïse Katumbi autorisé à quitter le pays pour des soins médicaux

l'ancien gouverneur  du Katanga, Moïse Katumbi, lors d'une interview, le 2 juin 2015 à Lubumbashi, en RDC|AFP

l’ancien gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi, lors d’une interview, le 2 juin 2015 à Lubumbashi, en RDC|AFP

Le procureur général de la République démocratique du Congo (RDC), Flory Kabange Numbi, a autorisé vendredi l’opposant Moïse Katumbi, sous mandat d’arrêt pour recrutement de mercenaires américains, à aller se faire soigner à l’intérieur ou à l’extérieur du pays.

M. Katumbi étant actuellement admis dans un centre hospitalier de Lubumbashi, dans le sud du pays, il lui est cependant loisible avec le concours de ses médecins traitants de se prendre en charge par des institutions médicales appropriées ainsi que l’a suggéré le médecin légiste requis, a assuré le parquet dans un communiqué.

D’après certaines sources judiciaires, l’avocat général de la République Bernard Mikobi Minga, qui se trouve présentement à Lubumbashi (Haut-Katanga) a indiqué aux avocats de M. Katumbi que leur client était libre d’aller se faire soigner au lieu de son choix.

Toutes fois, l’ex-gouverneur du Katanga est formellement inculpé pour atteinte à la sûreté intérieure et extérieure de l’Etat. Le parquet de Lubumbashi l’a même placé sous mandat d’arrêt provisoire. Et malgré cette autorisation, l’instruction pré-juridictionnelle se poursuit avec les interrogatoires d’autres suspects qui seront confrontés à Moïse Katumbi lorsqu’il se sera rétabli, selon le parquet.

M. Katumbi est poursuivi par la justice pour recrutement des mercenaires américains dans l’ex-province du Katanga.


Tags assigned to this article:
Moïse KatumbiRDC

1 comment

Write a comment
  1. arcel
    arcel 20 mai, 2016, 22:44

    bienvenu

    Reply this comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils