RDC – Les premiers selfies de Koffi Olomide depuis sa Cellule à Makala

RDC – Les premiers selfies de Koffi Olomide depuis sa Cellule à Makala

Le chanteur  congolais Koffi Olomide reste détenu à la prison centrale de Makala. C’est la décision prise vendredi 29 juillet par le tribunal de grande instance de Gombe. Il sera fixé sur une probable liberté provisoire dans quinze jours, selon Me Francis Okito, avocat de l’NG Femme, jeunes, élections et justice qui avait déposé une dénonciation au niveau du parquet général.

« Le prévenu Koffi a sollicité sa liberté provisoire. Le Tribunal a prorogé la détention de 15 jours », a expliqué Me Francis Okito.

Il indique que son souci est de voir le chanteur comparaitre devant un juge et « répondre des faits qu’il a commis ».

Koffi Olomide est en détention préventive à la prison centrale de Makala depuis le 26 juillet dernier. Il est accusé des coups et blessures volontaires portés contre une de ses danseuses à Nairobi au Kenya.

Jeudi 28 juillet, il avait reçu la visite de ses collègues musiciens, dont la chanteuse Tshala Muana.

Dans une interview accordée à Radio Okapi le même jeudi, l’avocat de Koffi Olomide estime que les faits qui sont reprochés à son client sont douteux car d’après lui, le coup de pied n’avait pas atteint la danseuse.

Chers fans rassurez-vous Je vais bien. #Agbada

Une photo publiée par I AM KOFFI OLOMIDE (@koffiolomide_officiel) le

Il affirme que le dossier est en réalité vide et qu’il s’agit d’un acharnement de son client par tous ceux qui l’accusent.

Un point de vue qui n’est pas partagé par les associations des femmes.

Pour Anny Modi, activiste des droits de la femme, la vidéo qui a circulé a bel et bien montré que Koffi Olomide a soulevé sa jambe avec intention de frapper.

Anny Modi et d’autres défenseurs des droits de la femme demandent à la justice de faire son travail sans état d’âme pour que les droits de cette danseuse soient respectés.

Dans cet extrait de 14’, notre confrère Kaki Akiewa résume ce qu’on peut désormais qualifier de l’affaire Koffi Olomide. Il revient sur son voyage en Nairobi, son expulsion, son interpellation et son transfert à la prison centrale de Makala.


Tags assigned to this article:
MakalaRDCselfies de Koffi Olomide

2 comments

Write a comment
  1. Aidara chérif Bamba
    Aidara chérif Bamba 30 juillet, 2016, 19:26

    Nul ne peut échapper a son destin . tel est la conte de dieu. Comme le disait un adage le mépris de la mort ou de la prison ne peuvent nous empêcher de pêcher mais la resignation nous rend vertueux. On est de coeur avec toi grand tchè.

    Reply this comment
  2. KOUMAT BEWOIN
    KOUMAT BEWOIN 30 juillet, 2016, 20:44

    Il est normal que l’avocat de Koffi Olomidé défende son client. Mais je trouve que sa ligne de défense n’est pas solide quant il dit que le coup porté par son client n’a pas atteint Paméla. Le geste aussi violent a été délibéré avec l’intention de faire mal. De par son physique, n’eût été l’opposition des policiers kényans, Koffi aurait poursuivi et continué a donner des coups à cette danseuse, et qui sait , l’irréparable aurait été commis. De mon humble avis la justice doit lire le droit, rien que le droit et la ligue de droit de l’homme, ainsi que les associations de défense de la femme doivent se constituer partis civiles et demander réparation, pour le respect de la femme africaine et la dignité de l’Afrique mise à mal par ce barbare d’une autre époque.

    Reply this comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils