home International, RD Congo RDC : les militants de LUCHA renoncent à la mesure de grâce présidentielle

RDC : les militants de LUCHA renoncent à la mesure de grâce présidentielle

Les six militants du mouvement citoyen Lutte pour le changement (LUCHA), en prison à Munzenze à Goma au Nord-Kivu, renoncent à leur liberté accordée par la grâce présidentielle publiée vendredi 22 juillet.

Dans une ordonnance présidentielle lue sur la chaine de télévision nationale, le chef de l’Etat Joseph Kabila a accordé une «remise totale» de peine aux six militants du mouvement pro-démocratie Lutte pour le changement (LUCHA) qui ont déjà passé quatre mois en prison.

Selon Trésor Akili, un des membres de ce mouvement contacté à Goma, ses camarades qui ont bénéficié de cette remise de peine disent préférer rester en prison.

Les militants de LUCHA bénéficiaires de cette mesure de grâce sont :

  1. Mme Kabuo Rebecca
  2. Kambala Matshunga
  3. Kasereka Kamundo
  4. Kambale Serge
  5. Alipenda John
  6. Kasereka Muhima

Pour Trésor Akili, les six militants de la LUCHA condamnés le 4 mars dernier à six mois de prison, préfèrent terminer la dizaine de jours de peine qui leur reste en signe de solidarité aux autres militantes pro-démocraties n’ayant pas bénéficié de cette grâce qu’ils jugent sélective.

Dans une interview à RFI, le ministre de la Justice Alexis Thambwe Mwamba garantit: ils vont «sortir de force».

« Ils ne peuvent pas refuser la grâce du président. La grâce présidentielle est une mesure d’ordre public, donc elle est opposable à tous. Elle est opposable aux autorités judiciaires qui pourraient vouloir empêcher une personne graciée de sortir ; elle est opposable aux graciés qui refusent de sortie. Donc, une fois que le procureur de Goma recevra la lettre, que j’ai déjà faite, lui notifiant les ordonnances présidentielles, il doit les faire sortir, il doit les faire sortir de force, donc il n’aura plus de raison juridique pour pouvoir les maintenir. Donc, la grâce présidentielle est une mesure d’ordre public qui est opposable à tous. RFI : Comment vous expliquez leur geste, comment vous expliquez qu’ils refusent une telle mesure ? Je pense qu’ils sont manipulés. Je pense qu’ils sont manipulés et puis cela leur fait un peu de publicité. Mais ils ne vont pas rester en prison, parce qu’il n’y a plus aujourd’hui une justification pour pouvoir les garder en prison. La grâce est opposable à tous, on va les sortir de force, cela c’est clair. Dès que le procureur recevra ma lettre, il va les sortir de force ».

 

TAGS:

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils