home International, RD Congo RDC – Les Images Exclusives de l’Arrestation de Ne Muanda Nsemi par la police congolaise

RDC – Les Images Exclusives de l’Arrestation de Ne Muanda Nsemi par la police congolaise

Le député national Ne Muanda Nsemi, chef spirituel du mouvement politico-religieux Bundu dia Mayala (BDM), et son épouse ont été capturés par la police, d’après un message diffusé vendredi 3 mars dans la soirée par le colonel Mwana Mputu, porte-parole de la police. Les détails sur les conditions de sa capture n’étaient pas immédiatement disponibles. Ne Muanda Nsemi est recherché par la justice notamment pour outrage au chef de l’Etat et incitation à la violence.  

La police qui assiégeait depuis trois semaines sa résidence dans le quartier huppé de Ma Campagne à Kinshasa avait lancé dans la matinée un assaut contre la l’habitation du chef spirituel ou se terraient de nombreux adeptes.

En fin d’apres-midi, les policiers ont réussi à pénétrer dans la résidence du député Ne Muanda Nsemi qu’ils assiègent depuis trois semaines. L’élu de Kinshasa se serait retranché dans sa chambre à coucher, selon les forces de la police qui avaient lancé l’assaut contre cette maison en chantier dès les premières heures de la matinée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les policiers qui tentaient de pénétrer dans cette résidence le matin s’étaient heurtés à la résistance des «Makesa», les jeunes adeptes de ce mouvement politico-religieux retranchés comme beaucoup d’autres adeptes dans la résidence en chantier. Ils ont par la suite lancé le gaz lacrymogène pour disperser ces adeptes alors que des témoins affirmaient entendre des détonations d’armes à feu dans le voisinage.

Toutes les entrées menant vers l’avenue Benseke étaient bloquées au passage de voitures, la police n’autorisant exceptionnellement que la circulation par moto ou à pied. Le même décor est observé sur l’avenue Haute tension. A quelques mètres de là, des «Makesa» érigeaient des barricades pour  empêcher la progression des forces de la police.

Les écoles situées dans le périmètre de ces opérations rappelaient peu avant midi les parents pour aller récupérer leurs enfants. Avant l’opération, les responsable de la Police avaient évacué les civils dans l’environnement immédiat de la maison du député Ne Muanda Nsemi.

Le porte-parole de la police, colonel Mwana Mputu affirmait ce matin que cette opération visait à libérer les femmes et hommes pris en otage comme bouclier humain dans la résidence de l’élu de Kinshasa.

Ces accrochages ont éclaté cinq jours après que le mouvement politico-religieux Bundu Dia Mayala (BDM) a déploré les conditions de vie de ses adeptes dans cette résidence privés de vivres. Plus de 250 personnes s’y trouveraient, selon le BDM.

Photo du profil de Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils