RDC : Le musicien Werrason se lance en politique avec la création de sa plateforme électorale « À nous le Congo »

L’artiste musicien Noël Ngiama Makamba alias Werrason le Roi de la forêt

L’artiste musicien Noël Ngiama Makamba alias Werrason le Roi de la forêt vient de se lancer dans la politique active.

Dans une interview à Top Congo FM mercredi 2 mai, le patron de l’orchestre Wenge Musica Maison Mère annonce pour jeudi la sortie officielle de sa plateforme électorale : « A nous le Congo ».

Werrason n’exclut pas de se présenter lui-même aux élections législatives.

Son projet, dit-il au micro de Marius Munga, c’est de donner de l’emploi aux jeunes congolais.

Populaire dans l’opinion nationale, Werrason va faire de l’ombre à plusieurs politiciens et regroupements politiques.

 La bataille électorale, prévue en décembre prochain, sera rude.

Pour rappel, les artistes musiciens sont frappés par un embargo depuis 2011 pour leur soutien supposé au régime Kabila.

Ils ne livrent plus des concerts en occident et ont vu la chute drastique de leurs revenus.

Alors que leurs revenus ont chuté, le gouvernement Kabila, à la base de leurs déboires avec les combattants (diaspora congolaise) ne leur est pas venu à la rescousse.

Voilà que certains d’entre eux se découvrent une vocation politique.

Zabulon Kafubu

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
À nous le CongoRDCWerrason

Related Articles

Diaspora – Santé : Le nombre de malades du sida explose auprès des originaires d’Afrique subsaharienne en France

Quand ils se découvrent atteints du sida, de nombreux africains vivant en France se ruinent auprès des pasteurs, espérant une

Des Zimbabwéennes vendues comme épouses en Afrique du Sud

Des contrebandiers forcent les femmes à se prostituer ou vendent ces dernières pour payer leur sortie du Zimbabwe. C’est ce

Burkina: l’assemblée vote un code électoral interdisant les scrutins d’octobre aux pro-Compaoré

L’assemblée intérimaire du Burkina Faso a adopté mardi un nouveau code électoral qui interdit aux partisans du président déchu Blaise

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils