RDC : la tension monte à Kinshasa

RDC : la tension monte à Kinshasa

Kinshasa

La situation est toujours tendue à Kinshasa

La situation est toujours tendue à Kinshasa, où des jeunes continuent d’affronter les forces de l’ordre dans plusieurs quartiers de la capitale.

A l’Université de Kinshasa, devenue le symbole de la résistance contre le projet électoral en cours d’examen par le Sénat, les étudiants tentent de sortir dans les rues, mais la police les en empêche.

Dans les communes situées dans l’est de la capitale et réputées proches de l’opposition, les jeunes continuent également d’affronter la police.

Dans le centre, la circulation est relativement fluide, les fonctionnaires ont pu se rendre au travail, et certains commerces ont ouvert les portes.

Par ailleurs, l’internet 3G et les services de messagerie sms sont coupés.

Selon notre correspondant à Kinshasa, la police aurait procédé à des arrestations des leaders de l’opposition qui ont signé l’appel a manifester contre le projet de loi.

Les violences de lundi ont fait plusieurs morts. Selon un bilan du gouvernement, quatre personnes, dont deux policiers aurait été tuées.

Mais l’opposition et les associations de défense des droits de l’homme avancent un nombre beaucoup plus élevé.

Certaines sources parlent de 14 personnes tuées.

L’opposition a demandé une enquête indépendante qui permettrait de déterminer si la police a tiré à balles réelles sur les manifestants.

Par BBC


Tags assigned to this article:
Kinshasa

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils